Guinafnews
Votre pub ici 728

« Mamadi Doumbouya ou le cauchemar d’un prétendu libérateur»

0

Les habitudes ont la peau dure dans ce pays. Le silence des armes n’a été que transitoire, d’une courte durée, d’un clin d’œil. L’éléphant attendu galope avec des pieds cassés entraînant des ravages sur son passage. Qui l’aurait cru ? Que ce pays est malchanceux pour être diriger ainsi. Chaque espoir se meurt aussitôt qu’il naît.

Le 05 septembre dernier, nous avons salué le départ du dictateur Alpha Condé en se précipitant naïvement à accueillir un homme sensé être le libérateur vite devenu le cauchemar d’un peuple assoiffé de liberté et de justice.

Nous voilà près de 9 mois de règne, le président colosse commence à nous sortir ses griffes héritées de son ancien patron. Ainsi, il nous montre son vrai visage, tout le contraire de son discours trompeur de la prise du pouvoir, le 05 septembre 2021.

Désormais à l’image d’Alpha Condé, Mamadi Doumbouya veut régner seul avec son clan, ses amis, sa famille, ses conseillers occultes. Pour leurs intérêts inavoués, ils ont les kalachnikovs, les gaz lacrymogènes, les matraques, pour tuer toute velléité de manifestation, toute opposition. Pour ça, il a la baraka des anciens dignitaires recyclés pour faire le sale boulot.  De Alpha à Mamadi les méthodes sont les mêmes, les agendas identiques.

Transmettez au colonel trompeur qu’il a caressé l’axe pour mieux le gifler. L’amour qu’il a promis de faire à la Guinée, il le viole déjà. Mais c’est mal connaître les vaillants fils/filles de la Guinée ; notamment de l’axe. Chaque violation d’une parcelle de nos libertés, est une source supplémentaire de motivation. Vous avez choisi de nous faire payer notre gentillesse de vous accueillir le 05 septembre, mais rien de l’arrogance de votre gouvernance ne nous fera reculer.

Les jets sont jetés et nous revoilà encore sur le fatidique croisement de chemins. Pour nos droits, nos principes démocratiques et valeurs républicaines, notez le cher Colonel Colosse, nous ne céderons en rien, nous ne reculerons en rien, nous ne négocierons que dalle.  Vous avez le choix de vous sauver ou de sauver la transition, dans tous les cas, les patriotes que nous sommes seront présents pour faciliter l’option de votre choix. Et ce, pour la mémoire de nos martyrs.

 

Imrana Diallo

Jeune de l’axe.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies