Guinafnews
Votre pub ici 728

La candidature de Cellou Dalein n’est pas négociable.

0

Si lors de l’assemblée générale de l’UFDG, samedi dernier, Cellou Baldé, coordinateur des fédérations de l’UFDG à l’intérieur du pays, a invité le colonel Mamadi Doumbouya à ‘’mobiliser les vraies forces vives de la nation avant le 23 juin« , hier, lors d’une rencontre avec des jeunes de l’UFDG, il a indiqué que « la candidature de Cellou Dalein n’est pas négociable (…)« .

Devant ces militants, il a soutenu que « les élections se feront , Cellou Dalein sera président de la République, c’est évident », en soulignant qu’il a « été conforté quand j’ai entendu le président de l’UFR Monsieur Sidya Touré dire que l’acharnement dont Cellou Dalein est victime aujourd’hui n’est comparable qu’à l’acharnement perpétré contre Alassane Ouattara, après cela, Ouattara est devenu président (…) »
Pour lui, l’UFDG ne va « jamais négocier la démocratie et l’état de droit dans notre pays. La candidature de Cellou Dalein Diallo n’est pas négociable. C’est le leader de la majorité des guinéens, plus de 67% de guinéens croient à Cellou Dalein Diallo. Il n’y a pas une alternative pour mettre Cellou Dalein hors compétition« .
Il a interpellé le président de la transition, Colonel Mamadi Doumbouya, en lui disant l’UFDG lance « un dernier appel… On ne peut pas affronter son peuple, Monsieur le président. Nous n’avons pas assez de bombes lacrymogènes pour tirer sur le peuple de Guinée. M. le président, une seule table, suffit pour discuter et mettre ensemble les guinéens (…) M. le président, la Guinée ne vous appartient pas seul, même si vous avez le fusil de la République. Ce fusil appartient à tout le monde. Et ce n’est pas lui qui va régler les problèmes de la Guinée. Pendant 11 ans, le fusil de la République a été retourné contre les filles et fils de ce pays« .

Poursuivant, il a informé que sa formation politique va « lancer un appel à toutes les fédérations de l’UFDG, à toutes les sections de l’UFDG du Grand Conakry, à tous les comités des bases, à toutes les associations et mouvements associatifs de l’UFDG, de se mobiliser massivement le 23 juin pour accompagner le FNDC. Le 23 juin, mobilisons-nous massivement pour répondre à l’appel (…) C’est une marche citoyenne (…). Nous accompagnons la marche en tant que citoyens épris de paix, justice et de liberté pour ne pas que nos sacrifices soient anéantis. J’espère que d’ici là, le colonel Mamadi Doumbouya reviendra à la raison« ,
Des sources concordantes annoncent que le gouvernement va s’atteler à rencontrer le FNDC afin de trouver un terrain d’entente pour éviter que cette manifestation ne se tienne. Le Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, Mory Condé avait affirmé, il y a quelques jours qu’il ferait ces premiers pas nécessaires pour rapprocher les parties.

 

Oumou BARRY

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies