Guinafnews

Après Fodé Oussou, Cellou Baldé explique le rejet de l’invitation du Ministre Mory Condé

Dans des propos recueillis par guinee114.com (*), le responsable des Fédérations UFDG de l’intérieur, Mamadou Cellou Baldé, a informé qu’en plus de son parti et de l’Alliance politique (ANAD) dont elle est membre, c’est l’ensemble des partis du G58 qui vont décliner l’invitation du Ministre Mory Condé. Qu’en sera-t-il du RPG a-e-c, leur allié de circonstance ?
Ancien député uninominal de Labé, Cellou Baldé explique qu’ils n’iront « pas au cadre de concertation. Ce n’est pas ce que nous voulons. Nous avons réclamé un vrai cadre de dialogue, le premier ministre a dit qu’il va inviter l’ensemble des forces vives de la nation à un véritable dialogue. Il y a eu des négociations qui ont été engagées pour que la marche du FNDC soit reportée jusqu’au 30 juin, pour qu’on donne une chance au dialogue annoncé par le Premier ministre et nous avons été très déçus de recevoir cette correspondance(du Ministre Mory Condé, ndlr) qui nous invite non pas à un cadre de dialogue, non pas à des discussions préalables pour définir les modalités d’un véritable cadre de dialogue, mais qui nous invite à un troisième cadre de concertation. Nous avons récusé la première, nous avons récusé la deuxième, pourquoi nous allons participer à une troisième session d’un cadre de concertation que nous avons récusé. Nous ne viendrons pas« .
Il indique que « la lettre à nous adressée par le ministre Mory Condé ne traduit pas dans les faits, la volonté exprimée par le Premier ministre, chef du gouvernement lors de sa conférence de presse, au cours de laquelle il avait indiqué clairement qu’il allait inviter les forces vives de la nation à un véritable dialogue. Pour nous, le ministre Mory Condé devrait comprendre que nous avions déjà récusé le cadre de concertation. Donc, il ne peut pas nous envoyer une correspondance dans laquelle il nous invite à une troisième session de ce même cadre de concertation« .
Poursuivant, Cellou Baldé estime que l’attitude du Ministre Mory Condé « c’est un manque de respect pour le Premier ministre chef du gouvernement, mais c’est également un manque de respect au peuple de Guinée quand on sait combien de personnes, combien de sages se sont investis pour quand même faire reporter la marche du FNDC, à laquelle l’ensemble des partis du G58 dont l’ANAD avaient souscrit pour donner une chance à la paix, au dialogue et à la concertation dans notre pays. Je crois qu’on ne peut pas rééditer les mêmes choses et s’attendre à des réalités différentes. Il faudrait quand même que ce ministre et les membres du gouvernement respectent le peuple de Guinée et qu’on sorte du dilatoire pour aller vers un véritable dialogue comme l’a indiqué le Premier ministre« .
Le gouvernement va-t-il rectifier la démarche du Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation (MATD) ? Colonel Doumbouya et Dr. Dansa Kourouma vont-ils suivre les recommandations de Sékou Koureissy Condé qui suggère, pour que le dialogue ‘’ne soit pas un appel global pour qu’on perde du temps avec 300 personnes dans des consultations et concertations (…) la mise en place d’un comité de 12 personnalités, désignées sur la base de leur intégrité et de leur représentativité pour plancher en 48 ou 72 heures sur les préoccupations majeures’’.

Mody Abdoulaye DIALLO

(*) In https://guinee114.com/ufdg-anad-et-g58-ne-viendront-pas-au-cadre-de-concertation-cellou-balde-explique/

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.