Guinafnews
Votre pub ici 728

Sékou Koundouno met au défi les Colonel Mamadi Doumbouya et Balla Samoura

0

La volonté exprimée sans ambages par les putschistes du 5 septembre 2021 de rompre avec les pratiques liberticides du passé est l’une des raisons qui ont été à la base des applaudissements des Guinéens.

La création de la Cour de répression des infractions économiques et financières ( CRIEF) a d’ailleurs largement contribué à créer l’espoir d’une éradication de la culture de l’impunité ancrée dans notre société et à assoir un véritable État de droit.

Mais le refus systématique des membres de la junte de déclarer leurs biens a jeté un doute sur leurs véritables intentions. Et les faits commencent à donner raison à ceux qui s’étaient montrés méfiants.

En effet, les « moralisateurs » ne sont pas eux-mêmes des modèles. À titre d’exemple, on peut citer les biens de deux d’entre eux pour l’instant.

Le Colonel Mamadi Doumbouya, Président du CNRD, s’avère être l’heureux propriétaire de biens immobiliers ostentatoires que voici:

-Un étage R+10 en construction à Kakimbo (Kipé) non loin de l’hôpital SINO-GUINÉEN;
-Une luxueuse villa à Dubréka;

  • Une autre villa non moins cossue à Kindia;
  • Une magnifique résidence du coté de Kankan;
  • Sans compter les grosses cylindrées acquises dans des conditions loin d’être orthodoxes.

Et tenez-vous bien: tout ceci avec un salaire net mensuel de 3 millions et neuf sacs de riz. On comprend aisément que la refondation de l’Etat criée sous tous les toits passe d’abord par une course à l’enrichissement illicite effréné au grand dam des populations Guinéennes qui peinent à s’offrir un repas par jour. Dès lors, le retour à l’ordre constitutionnel est loin d’être sa priorité!

Le second exemple nous conduit à citer le cas Balla Samoura, Haut commandant de la gendarmerie nationale, Directeur de la JUSTICE militaire qui dispose d’un patrimoine immobilier tout aussi insolent :

-Une Villa à la minière avec un bail de 50 ans avec le patrimoine bâti public et cette villa a connu une rénovation à des coûts astronomiques;
-Une résidence principale à Lambanyi non loin du domicile de Monsieur Ibrahima Kassory ( en situation conflictuelle );
-Une nouvelle Villa coquette à kountia non loin de la résidence privée de l’ancienne première dame Djène Kaba Condé ;

  • Une villa à Faranah dans sa ville natale pour ne citer que ces biens.
  • Ajoutons à cette liste ses 3 grosses cylindrées alors que lui aussi ne perçoit qu’un salaire net de 3 millions plus neuf sacs de riz.

Il est à noter que ces deux piliers de la nébuleuse CNRD ne sont ni des opérateurs économiques, ni des chefs d’entreprises, encore moins des rentiers ou des héritiers.

Je les mets au défi d’apporter un démenti à mes propos avec preuves à l’appui!

Peuple de Guinée, restons mobilisés face à ces prédateurs dont l’unique objectif est de sucer le pays jusqu’à ce qu’il atteigne le stade de la lividité !

D’autres cas seront portés ultérieurement à la connaissance du public par le concours des militants prodémocratie assoiffés de justice sociale.

 

SEKOU KOUNDOUNO

RESPONSABLE DES STRATÉGIES ET PLANIFICATION DU FNDC

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies