Bravo l’ANAD, vous êtes déjà victorieux…

0

Bravo l’ANAD, quelle meilleure décision. Iskine à vous ; vous êtes les génies. Le CNRD avait déjà dit  » les dix points sont non négociables pour le retour à l’ordre constitutionnel » de là déjà, le dialogue n’a plus sa raison d’être …
Les 13 groupes thématiques imposés par la nébuleuse CNRD sont composés de 11 personnes dont 8 délégués, un rapporteur (MATD) et 2 spécialistes du sujet thématique (MATD). Le rôle de ces deux derniers, c’est à dire les spécialistes, est de faire avaler aux délégués les pilules préparées d’avance.
La participation des grandes coalitions n’aurait absolument rien changé. Vous n’avez pas la possibilité de vous prononcer sur tous les sujets inscrits. A supposer qu’on y allait, avec 2 représentants, on ne les aurait envoyé que dans 2 groupes thématiques différents où ils sont en minorité. Leur présence ne servirait que de faire valoir.

Notre absence, notre non participation à ce fameux dialogue est la meilleure décision du moment

Ils font exactement comme au temps d’Alpha Condé, c’est quand ils sont coincés et qu’ils ont déjà fini de préparer leur plan machiavélique qu’ils acceptent le dialogue. Pendant le déroulement de celui-ci, ils poussent leurs pions-pièges dans le sens de la volonté de l’opposition, on connaît la suite. Et même quand celle-ci arrive comme toujours à déjouer ce plan.

Ceux qui dirigent ce pays jusqu’à maintenant ne l’aiment pas.
Ils sont capables, pour garder leurs privilèges égoïstes, de traîner le pays dans des crises des années durant sans légitimité ni légalité. On s’en fout de la souffrance des guinéens, on s’en fout que les autres pays avancent et que nous, dans notre pays, tous les débats tournent autour des élections, des manifestations, des conflits, de non respect de lois et surtout du non respect de la volonté populaire et crises qui n’ont pas lieu d’être s’il y a la volonté politique de respecter les lois que nous avons librement adoptés et ou ratifié.

Bravo l’ANAD, vous êtes déjà victorieux…

Aliou Konah,

La force tranquille de l’UFdG

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.