Guinafnews
Votre pub ici 728

Colonel Doumbouya dit : « Aujourd’hui, je n’appartiens qu’à la République Guinée. Je n’appartiens à aucune communauté… » est-ce vrai ?

0

Dans des propos tenus à Bamako, rapportés par mediaguinee.org (*), le Président de la Transition guinéenne a notamment soutenu, devant ses compatriotes de Bamako, que : « les défis du moment, je pense que si nous nous comprenons, il faut tout simplement qu’on se donne la main. Parce que la division, comme je l’ai dit, n’arrange que celui qui divise. Ceux qui sont divisés, ça ne les arrange pas. Voilà. Et que je suis fils du pays, guinéen (…) Aujourd’hui je n’appartiens qu’à la République Guinée…« .

Il a entamé son discours en disant qu’il  « Je voulais remercie ses compatriotes de Bamako « du fond du cœur pour l’accueil et surtout pour l’hospitalité. Vous savez nous avons un pays, la République de Guinée qui est (…) riche. Mais de par la faute de ses dirigeants, il se retrouve à la queue alors qu’on devait être devant beaucoup de pays. Notre combat depuis le 5 septembre, nous avons dit, c’est de révolutionner la Guinée et surtout de défendre les intérêts de notre pays. Et ça, nous le ferons et on est prêt à affronter qui que ce soit pour défendre la Guinée. Je voudrais vous dire ici tout simplement, ce qui nous unit, pensez y, nous avons le drapeau rouge, jaune, vert« .

Colonel Mamadi Doumbouya sait-il qu’en seulement une année de gouvernance du CNRD que le pays a perdu des places en matière d’Indice de développement humain (IDH) publié par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) ? A-t-il oublié que son régime, durant ces derniers mois a fait retrouver à la Guinée sa place de mauvais élève de la démocratie ? Pourquoi son régime consacre des moyens importants aux recrutements dans l’Armée et la police que des agents de santé, d’enseignants, d’agents des eaux et forêts plus utiles pour le développement socioéconomique d’un pays ?

Le Président du CNRD a ensuite dit : « la République de Guinée s’étend de Yomou, en passant par Boulbinet, Kassa, Labé, Kankan, N’Zérékoré. Vous avez un beau pays qui est la République de Guinée et que nous les Guinéens on doit défendre. Et le combat depuis le 5 septembre c’est de défendre la Guinée (…) Mais nous allons le faire parce que nous avons la conscience que la défense de l’intérêt égoïste, personnel, amène les pays dans la rue et surtout les générations fuient après . Nous allons, ce qui veut dire, rassembler les Guinéens (…) Parce que c’est un héritage. Nous avons trouvé des cadres qui avaient des intérêts à nous diviser pour nous distraire et pendant ce temps ils pillaient notre pays. Ils vont tous s’expliquer pour nous dire comment et qu’est-ce qu’ils ont fait du dernier public. Ça c’est ça ».

« … du Alpha Condé sans Alpha Condé »

Ces cadres n’étaient-ils pas aussi, et surtout d’ailleurs des militaires et paramilitaires, dont ceux du Groupement des Forces spéciales que lui-même, Colonel Mamadi Doumbouya dirigeait et qui défendaient le pouvoir et non la République et le peuple guinéen ? Le CNRD en préférant engager une chasse aux sorcières contre les leaders forces vives nationales, dont certains sont forcés à vivre en exil, d’autres emprisonnées sans raisons ou encore interdits de voyager, est-il en train de réconcilier les guinéens, divisés par la gestion ethnostratégiste de l’ex président Alpha Condé ? N’est-ce pas les raisons pour lesquelles certains disent que le régime du CNRD « c’est du Alpha Condé sans Alpha Condé » ?

Poursuivant, Colonel Mamadi Doumbouya indique : « Je tiens aussi à remercier tous nos compatriotes de Guinée qui sont à l’étranger et qui sont en Guinée, leur dire que le combat n’est pas facile. (…) L’intérêt de la République de Guinée, je crois que c’est le seul combat qui mérite d’être fait. (…) Et surtout, que les Guinéennes et les Guinéens voient les défis que le pays traverse aujourd’hui. Et ça, nous avons dit aussi, en ce qui concerne notre patriotisme ou notre panafricanisme, c’est sans ambiguïté. (…) Je voudrais ici vous remercier de l’accueil, remercier le président Assimi Goïta, pour l’hospitalité et vous dire que j’ai compris les problèmes de la vie, les problèmes de l’ambassade ici. Nous allons prendre les mesures pour que les Guinéens puissent être à l’aise pour que les Guinéens puissent se sentir heureux (…).Pendant qu’on est distraits à faire la politique politicienne, vous savez mieux que moi, vos minerais sont en train de partir devant nous. On est distraits à parler des futilités, alors que l’essentiel passe devant nous …« .

On croyait que la gestion de ce secteur s’était améliorée car, de nombreuses rencontres ont été organisées entre le CNRD, son Président et les dirigeants des entreprises minières. Et quand le tombeur d’Alpha Condé dit « qu’on est distraits à faire la politique politicienne« , n’est-ce pas par la faute du CNRD et de son gouvernement, dont le seul objectif semble être la recherche des moyens pour contrôler le pouvoir et ses avantages ? N’ont-ils pas, à cet effet, formé un CNT à leur service et, actuellement, sont en train de former des Conseils communaux du même type ?

Colonel Amara Camara et Ousmane Gaoual Diallo sont parmi les faucons du régime, qui cherchent à retarder le retour à l’ordre constitutionnel.

Il est encourageant d’entendre Colonel Doumbouya dire qu’il « pense qu’il est important pour nous qu’on se concentre sur l’essentiel. C’est-à-dire les besoins de notre pays, les besoins de nos populations et les défis du moment. Les défis du moment, je pense que si nous nous comprenons, il faut tout simplement qu’on se donne la main. Parce que la division, comme je l’ai dit, n’arrange que celui qui divise. Ceux qui sont divisés, ça ne les arrange pas. Voilà. Et que je suis fils du pays, guinéen (…) Aujourd’hui je n’appartiens qu’à la République Guinée. Je n’appartiens à aucune communauté, j’appartiens à toutes les communautés. (…) Pour moi, il est très simple, on est guinéen tout court. Le reste pour moi, c’est les détails, et ces détails, je ne m’y intéresse pas . Ce qui m’intéresse, c’est la Guinée ».

Va-t-il donc traduire ces pensées en faits concrets, en libérant les détenus politiques du FNDC, du RPG AEC, de l’UFR et de l’ANAD ? Va-t-il favoriser la mise en place d’un véritable Cadre de dialogue permanent et indépendant grâce au concours de la CEDEAO et de la communauté internationale ?

Pour le moment, Colonel Doumbouya appartient au CNRD et ses conseillers civils et militaires qui ne le conseillent pas de défendre les intérêts de la Guinée et de ses diverses populations.

Brehim Ould MAHMOUD

(*) https://mediaguinee.org/mamadi-doumbouya-on-est-prets-a-affronter-qui-que-ce-soit-pour-defendre-la-guinee/

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies