Guinafnews
Votre pub ici 728

« Comme il a trahi l’UFDG et Cellou Dalein, Ousmane Gaoual fait tout ce qui est possible pour leur causer des problèmes ».

0

Finalement, le Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation a adressé des lettres aux formations politiques. Le gouvernement va-t-il collaborer avec la CEDEAO pour éviter au pays des sanctions ?

À entendre les propos tenus par Ousmane Gaoual Diallo, Porte-parole du gouvernement du CNRD, ce matin à l’émission ‘Mirador’ de FIM FM nombre de commentateurs se demandent si « le dialogue guinéen ne vas ressembler au cirque de N’Ndjamena…Ces faucons du CNRD, souhaitent l’échec de la médiation de la CEDEAO« . Pour Ousmane Gaoual, « aujourd’hui, on ne souffre pas d’un déficit de dialogue dans le pays. Il faut bien le comprendre. Il y a des questions subsidiaires qui sont tabous, derrière lesquelles tout le monde s’abrite pour brocarder le dialogue. La question des poursuites judiciaires, c’est ce qui est en filigrane l’obstacle qui empêche les uns et les autres de se sentir à l’aise pour participer au dialogue. Sinon, le cadre de dialogue est là, la volonté manifestée par le gouvernement est là« .

Pour un de ces commentateurs, « Gaoual sait mieux que quiconque ce que pèsent l’UFDG et son alliance ANAD sur le paysage politique guinéen. Il sait ce que valent les autres formations politiques. Mais « comme il a trahi l’UFDG et Cellou Dalein, Ousmane Gaoual fait tout ce qui est possible pour leur causer des problèmes. Quand il dit que ceux qui veulent un dialogue le CNRD et ses appuis d’une part et de l’autre le groupe des Sidya, Cellou, Mamadou Sylla, le RPG et les leurs n’ont absolument rien à dire, qu’ils fuient leurs responsabilités parce qu’ils n’ont rien à offrir au peuple de guinéens, c’est la preuve que ce mec, ce qui l’intéresse, c’est son présent et comment avoir sa part avant de quitter le gouvernement. N’oubliez pas qu’il est l’une des personnalités de ce régime de transition à avoir recommander le gaspillage de fonds pour une propagande dans le journal Le Point« .

Il soutient que « ce n’est pas à eux (le camp opposé au plan de transition du CNRD, ndlr) de dicter le cadre, il faut aussi garder l’humilité de considérer qu’ils sont une entité parmi d’autres entités qui doivent se retrouver. Et ce n’est pas la volonté qu’ils ont qui doit s’imposer à tout le monde« , et affirme faussement que ces derniers diront, si le dialogue échoue que « ce n’est plus le CNRD, c’est la CEDEAO. Demain, ils parleront des Nations Unies », et pose une question : « jusqu’à présent, qu’est-ce qu’eux ont à dire sur les thématiques qui sont proposées par le MATD et qui sont en train d’être déroulées pour sortir la Guinée de la transition ? ».

Chez ses anciens camarades de l’UFDG, un cadre répond : « Ousmane Gaoual dit ce que Doumbouya et ses camarades veulent entendre. Combien de fois l’UFDG et les autres ont proposé des mémorandums ? Là il parle de cadre de dialogue… quand est-ce que ce cadre de dialogue a été instauré ou alors le confond-t-il au Cadre de concertation installé par le CNRD en lieu et place du Cadre de dialogue permanent que les Forces vives guinéennes ont réclamé ?

 

Mamadou Alpha BAH

 

Copie de la lettre adressée à l’UFR

 

Mai

 

L,,in

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies