Guinafnews
Votre pub ici 728

Comme le CNRD semble refuser de collaborer avec les forces vives pour préparer le dialogue inclusif, il faudrait que celles-ci fassent leurs propositions.

0

Ce n’est pas à un dialogue de sourds que l’on assiste en Guinée. C’est d’un refus des autorités (CNRD, son gouvernement et son CNT) de dialoguer qu’il s’agit.

Au lendemain de la prise du pouvoir par les Forces spéciales du Colonel Mamadi Doumbouya, les forces vives guinéennes, qui avaient majoritairement soutenu le renversement du régime d’Alpha Condé, ne s’attendaient pas à un revirement de la part du CNRD, organe de direction du pays.

Le tombeur d’Alpha Condé, plutôt que de travailler avec ces forces vives pour favoriser la transition apaisée promise, et dont la « boussole », selon les nouvelles autorités, est la Justice, s’est lancée dans une opération de remplacement des administrateurs territoriaux par des officiers militaires et paramilitaires.

D’une administration politisée durant le règne d’Alpha Condé, la Guinée, sous le CNRD du Colonel Doumbouya, conseillé par des acteurs politiques et d’ONGs sans poids réel, est dirigée par une administration militarisée et fortement centralisée. Depuis, une chasse aux sorcières est engagée contre les principaux dirigeants des forces politiques et sociales du pays, notamment Cellou Dalein Diallo, Sidya Touré, Oumar Sylla, alias Foniké Manguè et ses camarades de la Coordination du FNDC.

Après avoir installé les membres du Conseil de transition qu’il a choisis, Colonel Doumbouya et son CNRD ont fait semblant de répondre à la demande dialogue, par la création d’un Cadre de dialogue inclusif et permanent. Ils ont proposé un Cadre de concertation, qu’ils viennent de transformer en Cadre de dialogue, sans tenir compte des souhaits des forces vives réelles (ANAD, CORED, FNDC-Politique, RPG AEC et alliés et des forces sociales comme le FNDC…).

Pour un commentateur politique, « comme le CNRD semble refuser de collaborer avec les forces vives pour préparer le dialogue inclusif, il faudrait que celles-ci fassent leurs propositions, en tenant compte des 10 étapes identifiées par le gouvernement. Ainsi, comme je vous l’avais dit il y a environ deux mois, préparer un chronogramme pour la réalisation de ces 10 étapes. La Constitution de 2010, préparée par le CNT de 2010, est l’œuvre de spécialistes et était considérée comme un bonne Loi fondamentale. Alors il faudrait que les Cellou Dalein Diallo, Sidya Touré, Mamadou Sylla et les gens du RPG s’entendent Oumar Sylla, alias Foniké Manguè et ses camarades de la Coordination du FNDC pour proposer un chronogramme, une nouvelle constitution et des lois organiques, une recomposition des organes de la transition de la base au sommet. Ce pays appartient à ses filles et fils et non à son armée et sa police. Je suis sûr qu’avec cette méthode, le CNRD et ses alliés perdront le contrôle de la situation ».

 

Mamadou Alpha BAH

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies