Guinafnews
Votre pub ici 728

Convocation de Cellou Dalein : Me Amadou Diallo relève des irrégularités

0

Invité de l’émission ‘Mirador’ du samedi, 28 mai 2022, Me Amadou Diallo, conseiller juridique de Cellou Dalein Diallo a soulevé un problème de régularité à deux niveaux. Pour lui, la convocation n’a pas été envoyée à la bonne  adresse et elle n’indique la raison de la convocation.

Ancien député de l’UFDG (8ème législature) nommé récemment Conseiller juridique de Cellou Dalein Diallo président de l’UFDG et de l’ANAD, Me Amadou Diallo était l’invité de ‘Mirador’ de FIM FM. Il a expliqué que la procédure de convocation comporte des irrégularités car, l’Huissier commis pour exécuter le mandat s’est rendu chez Me Salifou Béavogui.

Nombre de commentateurs conviennent avec Me Diallo lorsqu’il indique que « cette convocation quand vous l’examinez sur le plan strictement juridique, je pense qu’elle n’est pas régulière, parce qu’elle n’est pas conforme à l’article 144 du code de procédure pénal, dans la mesure où elle n’indique pas les faits qui sont reprochés à monsieur Cellou Dalein Diallo ». Il souligne que « cet article est clair. Normalement cette convocation doit indiquer les faits qui sont reprochés à monsieur Diallo ainsi que leurs qualifications. Si vous avez vu la convocation, elle ne contient que les qualifications ( détournement de deniers publics, enrichissement illicite, corruption d’agent public) mais on ne connait pas les faits« .

L’avocat et Conseiller de Cellou Dalein Diallo ajoute qu’il « a remarqué que cette convocation est accompagnée d’une signification par voie d’huissier. L’huissier a signifié la convocation à Me Salifou Béavogui. Là déjà, y a une contradiction avec la convocation. Dans la convocation, il est indiqué que si monsieur Cellou Dalein Diallo a le droit de désigner un avocat », et s’il n’en a pas « un avocat peut être commis pour lui d’office. Ça veut dire quoi ? Puisque c’est un interrogatoire de première comparution devant le juge d’instruction, ça veut dire que M. Cellou Dalein Diallo, pour le moment, n’a pas désigné d’avocat puisqu’il n’a pas reçu de convocation« .

Pour un juriste, Me Salifou Béavogui devrait retourner la convocation s’il n’a pas de mandat de Cellou Dalein Diallo.

Poursuivant, Me Amadou Diallo informe que Cellou Dalein Diallo « ne sait pas pourquoi il est convoqué, il n’a pas reçu de convocation. Donc normalement, il n’a pas désigné d’avocat et ce n’est pas à la CRIEF de choisir l’avocat de M. Cellou Dalein Diallo et il n’appartient pas non plus à l’huissier de choisir l’avocat de M. Cellou Dalein Diallo (…) Le code de procédure pénal est clair. On a dit que la convocation peut être envoyée par lettre recommandée, elle peut aussi être notifiée par l’officier de police judiciaire. L’huissier, je pense qu’ il s’est trompé, il n’aurait jamais dû aller chez Me Salifou Béavogui. Me Salifou Béavogui est un avocat reconnu certes, qui a défendu plusieurs fois L’UFDG, des militants de l’UFDG et même Monsieur Cellou Dalein personnellement mais, c’est pour d’autres dossiers, ce n’est jamais devant la CRIEF« .

Pour un professionnel du droit, « Me Diallo, qui est conseiller juridique du Président Cellou Dalein, après cette émission, devrait communiquer avec Me Béavogui pour voir dans quelle mesure celui-ci devrait retourner la convocation à l’expéditeur comme il n’a pas mandat de M. Cellou Dalein. Il appartiendra à la Cour de corriger cette convocation, pour la remettre à la bonne personne, en respectant les informations relatives à la convocation. Lui même Me Amadou ne peut recevoir cette convocation que s’il a une autorisation de M. Cellou Dalein. C’est très important de ne pas commettre des erreurs dans les procédures. Rappelez-vous que la Cour constitutionnelle avait refusé d’examiner le recours de l’UFDG, au lendemain de la présidentielle parce qu’au lieu d’écrire RPG a-e-c, les avocats de l’UFDG ont écrit RPG seulement. Or, légalement le RPG seulement n’existe plus« .

Ce professionnel suggère à Me Amadou Diallo « d’écrire à M. Cellou Dalein, en sa qualité de Conseiller juridique, pour lui demander de saisir la CRIEF et indiquer à celle-ci ces irrégularités, en l’invitant à corriger ces fautes professionnelles. Me Diallo doit dire à cette Cour de donner toutes les informations relatives à la convocation« .

 

Brehim Ould MAHMOUD (Collaboration K. THIAM)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies