Guinafnews
Votre pub ici 728

Dembo Sylla affirme que « Cellou Dalein Diallo ne saurai être reproché de rien du tout dans le dossier air Guinée »

0

Vice-président du parti UDG de Mamadou Sylla, Dembo Sylla était avant sa vie de politicien Directeur général de la Holding ‘Futurelec’ qui a racheté Air Guinée. Sur sa page Facebook, il indique que « Elhadj Cellou sera victorieux à toute élection transparente en Guinée au premier tour…« 

Pour lui, “Elhadj Cellou Dalein Diallo ne saurai être reproché de rien du tout dans le dossier air Guinée. Seuls le ministre des finances, le directeur de l’unité de privatisation et leurs services d’appui sont concernés par la loi à répondre à toutes réquisitions dans la liquidation des patrimoines de l’État. Tous les gouvernements qui ont succédé à feu Président Conté ont vécu et vivent de la Psychose de son accession à la magistrature suprême de la Guinée. Ce destin est irréversible Inchallah ».

Il souligne que « de Dadis au CNRD en passant par Alpha Condé qui a le plus instrumentalisé ce dossier contre son puissant et populaire adversaire qui l’a battu à 44% à un premier tour (présidentielle de juin 2010, ndlr) dont le dénouement n’a pas été honorable pour le pays, on s’emploie à vouloir l’écarter illégalement de la conquête du pouvoir. Elhadj Cellou sera victorieux à toute élection transparente en Guinée au premier tour et je crois que lui et tous ceux qui se battent pour la justice des urnes ne tolèrerons plus qu’on lui vole ou détourne sa victoire prochaine”.

Dembo Sylla, ancien vice-président de l’Assemblée nationale, fait cette sortie au lendemain des commentaires d’Ousmane Gaoual Diallo, ancien Député et Conseiller politique du leader de l’UFDG et de l’ANAD, Cellou Dalein Diallo, actuellement en tournée en Amérique du Nord (États-Unis et Canada) où il a été honoré hier, lors d’un dîner gala, par l’African Institute For Leaderships and Empowerment.

 

Cellou Dalein Diallo, en octobre 2020, de retour de sa campagne électorale stoppée à Tokouno, sur ordre des autorités du RPG a-e-c, à quelques dizaines de kilomètres de Kankan,

 

Contrairement ce qui se dit par de nombreux commentateurs, le leader de l’UFDG n’a pas refusé de se présenter, lundi dernier, devant la chambre de contrôle de la Cour de Répression des Infractions Économiques et Financières ( CRIEF). C’est que cette convocation comportait des anomalies que Me Mohamed Béavogui et Me Amadou Diallo, son Conseiller juridique ont soulevées. La CRIEF en a pris bonne note et promet d’en délivrer une autre.

De nombreux observateurs de la scène politique guinéennes ont constaté que différentes personnalités du régime déchu d’Alpha Condé, interdites de sortie du territoire, ont pu quitter le pays pour échapper aux poursuites de la CRIEF.

 

Khady THIAM

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies