Guinafnews
Votre pub ici 728

Dembo Sylla au PM Bernard Gomou : ‘’la transition peut correctement se dérouler en l’espace de 16 à 19 mois’’

0

Dembo Sylla, vice-président de l’Union démocratique de Guinée (UDG), indique au Premier ministre Bernard Gomou que le dialogue inclusif et sincère reste la seule piste de sortie de crise pour une réussite de la transition. L’ancien député indique que ce dialogue ne peut pas se faire sans les acteurs incontournables que sont l’ANAD, la CORED, le FNDC politique et le RPG Arc-en-ciel.

Le vice-président de l’UDG indique que la transition a pour vocation l’exercice en commun pour le retour à l’ordre constitutionnel. Dembo Sylla assure au Premier ministre que la classe politique reste toujours disposée à dialoguer.

‘’Vous pouvez faire l’économie des déplacements vers ceux qui hésitent à venir. Ces partis politiques, globalement regroupés dans l’ANAD, la CORED, le FNDC politique et le RPG Arc-en-ciel sont disposés à participer à l’effort patriotique pour le retour à l’ordre constitutionnel mais à travers un cadre, une plateforme de dialogue structuré, autour de la table en face des représentants du CNRD, du gouvernement, le G5 et le Médiateur’’, indique-t-il.

Ce responsable de l’UDG estime qu’il est impossible d’ignorer ces quatre coalitions pour vite et bien dérouler le processus de la transition.

‘’Quinze de la vingtaine de partis politiques qui ont toujours participé à toutes les élections nationales et qui remplissent toutes les conditions d’existence d’un parti politique du siège du parti jusqu’au compte bancaire se trouvent dans ces quatre grandes coalitions (l’ANAD, la CORED, le FNDC politique et le RPG Arc-en-ciel)’’, indique Dembo Sylla.

Ce proche de Mamadou Sylla apprend au Premier ministre qu’avec un cadre de dialogue inclusif et sincère, ‘’la transition peut correctement se dérouler en l’espace de 16 à 19 mois’’.

Il estime que ‘’la Constitution de 2010 est largement consensuelle. Si elle emporte l’adhésion des représentants au dialogue, en deux mois, elle pourrait être relue, amendée, adoptée par le CNT et soumise au référendum’’.

Concernant le code électoral, ajoute-t-il, ‘’le projet élaboré avec l’assistance technique du NDI, largement consensuel, peut être amendé en 45 jours et soumis à l’adoption du CNT.

‘’De l’Organe de gestion des élections (OGE), il s’agira de réviser la loi organique de 2018 relative à la CENI et l’adapter au nouveau contexte en s’inspirant des OGE mixte de la sous-région. Avec l’offre d’assistance technique de nos partenaires, les trois opérations de la mise en place du cadre juridique des élections qui, de surcroît, se réalisent concomitamment, peuvent l’être dans une durée n’excédant pas trois mois’’,  poursuit M. Sylla.

Il rappelle que le fichier électoral actuel, a été assaini en 2020 sous la supervision de l’OIF et de la CEDEAO. ‘’Une révision ordinaire pour une période maximale de 4 mois est suffisante pour servir au référendum et aux trois élections à venir, avec un bon logiciel d’enrôlement, de détection et d’élimination des imperfections (doublons, mineurs) et l’opérateur Innovatrics qui a appuyé la CENI dans la préparation et l’organisation des trois élections en 2020’’, souligne l’ancien député.

Selon lui, ‘’s’il y a une volonté constructive de part et d’autre, le respect réciproque, nous pouvons ensemble, arrêter la détérioration de la situation sociopolitique dans notre pays car, indiscutablement, le sursaut et le salut de la Guinée résident dans le dialogue structuré et constructif’’.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

 

(*) In. https://www.visionguinee.info/un-proche-de-mamadou-sylla-a-bernard-gomou-la-transition-peut-correctement-se-derouler-en-lespace-de-16-a-19-mois/

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies