Guinafnews

Installation des délégations spéciales: le Ministre Mory Condé ne maîtrise pas le code des collectivités

C’est avec étonnement et surprise que j’ai écouté par voie de presse notre fameux Mory Condé Ministre de l’Administration, annoncé depuis Kindia qu’à partir du 18 février 2023, les mandats des maires expirent, donc pour lui, il faut directement installer des Délégations spéciales. 
C’est plus étonnant d’autant plus qu’il est le Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation. Par conséquent celui là même qui devrait maîtriser mieux que tout le monde, le Code des Collectivités et toutes les lois régissant le fonctionnement des Communes.
Il est clair aujourd’hui que Mory Condé doit relire les textes et se conformer au contenu, sauf si sa mission s’inscrit dans le cadre de la violation récurrente des lois et règlements qui régissent le fonctionnement des collectivités en vue de placer des hommes capables de l’obéir à l’aveuglette .
Ce genre de décisions, à relent populiste, très graves pour la démocratie et risquent d’anéantir encore longtemps le progrès des communes et aussi engendrer des conséquences fâcheuse pour la paix et la sécurité sociale.
Pourtant, la loi est claire sur l’installation des Délégations spéciales : c’est si et seulement si, des détournement prouvés par la justice ou des démissions d’un certain nombre suffisant de conseillers pendant leur mandat légal.
Monsieur Mory Condé, lorsque le mandat des maires prend fin, dans une République démocratique normale, on organise les élections pour les conseillers et non d’installer des délégations spéciales.

« C’est au peuple de remplacer légalement et légitiment les dirigeants…« 

Comment croire à Mory Condé lorsque l’ensemble des Secrétaires généraux et administratifs des communes, préfectures et des gouvernorats sont toujours sur place ? Tous ont-ils quitté le RPG-AEC pour se mettre au service du CNRD dans le but de favoriser le parti politique que, selon de nombreux analystes, les autorités gouvernementales et certains partis politiques marginaux envisagent de mettre en place ?
Mory Condé et le CNRD devraient organiser les élections communes. C’est au peuple de remplacer légalement et légitiment les dirigeants des communes suite à une élection libre inclusive transparente, reconnue de tous.
C’est ça la loi.

Aliou Konah,

la force tranquille
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.