Guinafnews

La France va-t-elle installer une base militaire en Guinée ?

Dans un article paru le 7 octobre 2022, le site africaintelligence.fr a révélé la France va apporter un ‘’discret appui militaire français à Conakry pour protéger sa frontière avec le Mali’’.

Nos confrères rapportent la junte du colonel Mamadi Doumbouya, craignant une expansion vers la Guinée des groupes djihadistes actifs au Mali voisin, a sollicité Paris au printemps dernier pour une assistance militaire le long de sa frontière nord-est.

‘’C’est ridicule’’, a réagi lundi le ministre guinéen des affaires étrangères, au terme d’une rencontre avec le G5 Guinée composé des Nations Unies, de la CEDEAO, l’Union européenne, des Etats-Unis et de la France.

Morissanda Kouyaté souligne que ‘’la frontière entre le Mali et la Guinée, on la connait. Ce n’est même plus une frontière. La Guinée participe à la sécurisation du Mali en y envoyant des milliers de soldats. Donc, c’est vraiment ridicule de penser que nous allons faire appel à la France pour sécuriser cette frontière’’.

Marc Fonbaustier, ambassadeur de France en Guinée, s’est dit étonné de ‘’voir circuler ce type d’informations sur les réseaux sociaux. Je me demande qui peut avoir intérêt à agir des questions qui ne se posent pas’’.

En juin dernier, de retour d’une mission en France, le ministre délégué à la défense nationale avait apporté un démenti catégorique sur la folle rumeur faisant état de l’installation d’une base militaire française sur le territoire guinéen.

C’est faux. Parce que j’ai montré toutes les preuves. Mais ça m’a fait sourire. La première raison, c’est que ces déclarations étaient l’expression éloquente de l’ignorance de leurs auteurs sur les relations internationales. Première considération. Parce que pour un tel accord, ce n’est pas le ministre délégué à la Défense nationale qui le fait. Plutôt, c’est le ministre des Affaires étrangères qui doit le faire. Et ces accords pareils, dans ce domaine, sont ratifiés par l’Assemblée nationale, une assemblée élue. Tel n’est pas le cas actuellement’’, avait confié à la presse le général à la retraite Aboubacar Sidiki Camara alias Idi Amine.

‘’Les communicants qui croient qu’un ministre de la Défense nationale est chargé de signer de tels accords montrent éloquemment qu’ils sont ignorants des mécanismes des relations internationales. Ça, c’est la première considération. Deuxième considération, c’est chercher le pou sur un crâne rasé’’, avait-il conclu devant un pool de journalistes.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

In. https://www.visionguinee.info/la-france-va-t-elle-installer-une-base-militaire-en-guinee/

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.