Guinafnews

L’ACT condamne les violences contre des membres du FNDC et exhorte le CNRD à s’impliquer pour leur libération

DÉCLARATION

 

L’Alliance Citoyenne pour la Transition en Guinée, ACT, suit de près l’évolution de la situation sociopolitique en cours dans notre pays. A ce titre, elle reste préoccupée par les derniers développements marqués, le 5 juillet, par les violences policières enregistrées lors d’une descente des forces de l’ordre au siège du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) ayant conduit à l’arrestation de trois militants pro-démocratie, membres de la cellule de Coordination dudit Front.

Fidèle à sa mission d’œuvrer pour une transition réussie et apaisée, l’ACT condamne avec la dernière énergie les violences commises par les forces de l’ordre contre les sieurs Oumar SYLLA (Foniké Manguè), Djanii Alfa, Mamadou Billo BAH et autres, en violation des articles 8 et 11 de la Charte de la Transition qui consacrent la protection de la personne humaine et de sa dignité en toute circonstance.

Au regard de l’ignominie et du caractère particulièrement avilissant de l’interpellation de ces militants pro démocratie, l’ACT interpelle le CNRD à œuvrer pour le respect des engagements internationaux de la Guinée en matière de protection des droits de l’homme ainsi que de la Charte de la Transition, conformément aux déclarations de son président, le Colonel Mamadi DOUMBOUYA de faire de la justice la Boussole de la conduite de cette Transition.

Par ailleurs, l’ACT exprime toute sa crainte et sa préoccupation que des événements de cette nature ne viennent entacher irréversiblement la dynamique du dialogue inclusif amorcée le 27 juin dernier avec les acteurs sociopolitiques.

Ainsi, l’Alliance citoyenne pour la transition exhorte le CNRD et son Président à s’impliquer pour la libération immédiate et sans condition des membres de la Coordination nationale du FNDC arrêtés le 5 juillet.

Cette mesure sera de nature à favoriser l’instauration d’un climat de paix et d’apaisement à Conakry où des échauffourées ont éclaté dans certains quartiers entre agents de maintien de l’ordre et des jeunes très en colère contre l’arrestation musclée des membres du FNDC.

Conakry, le 6 juillet 2022

 

Pour l’ACT

Le Coordinateur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.