Guinafnews

Le CNRD cherche, une nouvelle fois, à rouler la classe politique dans la farine

Fort de soutien de nombreux partis politiques et mouvements sociaux sans base réelle, le CNRD du Colonel Mamadi Doumbouya, selon un commentateur, « cherche, une nouvelle fois, à rouler la classe politique dans la farine« . Le Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation (MATD), Mory Condé, a adressé des correspondances aux différentes coalitions politiques pour qu’elles lui fournissent les documents de constitution de leurs membres.

Pour ce commentateur, « le MATD est supposé avoir les informations relatives à tous les partis politiques qui disposent d’un récépissé. Il a rencontré différents partis politiques depuis la prise du pouvoir par le CNRD. Que ce soit pour la désignation des 15 représentants politiques devant être membres du CNT. Ils ont rencontré des coalitions. Mme Touré Zenab directrice informe qu’elle a 300 demandes d’agrément. Alors pourquoi faire perdre du temps aux gens. Les autorités sont de mauvaise foi. La classe politique parle de Cadre de dialogue permanent, eux continuent de parler de concertation. La CEDEAO et le reste de la communauté internationale parlent de dialogue, même avant le coup d’État. Que Doumbouya et Dansa Kourouma, c’est-à-dire l’Exécutif et le Législatif de transition comprennent qu’il est temps de passer aux choses sérieuses« .

Fodé Mohamed Soumah

De l’avis de l’avis de Fodé Mohamed Soumah, Président de la GéCi, dans des propos rassemblés par mosaiqueguinee (*) « cette volonté du MATD n’est pas nouvelle. Une mission analogue avait été diligentée il y a quelques années et nous sommes toujours dans l’attente de ses conclusions. C’est comme lorsque les autorités demandent encore une fois à la classe politique de faire des propositions, alors qu’il y a matière à la réflexion et au consensus depuis l’année dernière à travers des mémos et des rencontres. C’est encore le cas avec le bipartisme annoncé de façon laconique, en occultant son impossibilité du fait des acquis démocratiques obtenus de haute lutte et ancrés dans la conscience collective. L’Etat est une continuité. Aussi, le MATD pourrait faire des propositions face à la floraison de structures invisibles, incolores et inodores qui polluent le débat politique».

Rafiou Sow

De son côté, Rafiou Sow, Président du PRP, s’exprimant chez FIM FM, a informé que la mission du MATD sera bien reçue par l’ANAD. Il a indiqué qu’ils ont « beaucoup de questions à leur poser (…) les interroger par rapport aux droits et obligations de l’État, qui doit être en accord avec les partis politiques, parce qu’il faut le savoir, l’État doit promouvoir et aider les partis politiques à fonctionner« . Il a également souligné que « dans la gestion correcte de la transition et au retour à l’ordre constitutionnel, nous allons soutenir le FNDC. Nous appellerons nos militants et sympathisants et les guinéens épris de paix et de justice à répondre à l’appel du FNDC, puisque c’est une marche pacifique, une marche autorisée par la Charte de la transition qui nous a été imposée par le CNRD« .

L’État qui n’a pas les ressources nécessaires pour faire fonctionner des écoles et des centre de santé doit-il financer les partis politiques ? « Oui », estime un analyste politique, qui estime que « cela ne doit pas être automatique. Il faudrait que seuls les partis politiques qui ont obtenu des suffrages puissent bénéficier de ce financement. Sinon le couple Mamadou et Binta va former chacun son parti et solliciter le financement. Leurs cousins et cousines aussi. Que l’État dise par exemple que chaque voix, lors d’une élection nationale (Présidentielle et Législatives) va rapporter au parti ou la coalition cinq mille francs (5000 GNF) et locales (région, commune, district et quartier) deux mille cinq cents (2500GNF). Que chaque parti qui reçoit cette subvention ait son siège et son administration et rende compte de la gestion de ses finances, y compris les dons des membres et sympathisants« .

 

Khady THIAM

 

(*) In https://mosaiqueguinee.com/mission-du-matd-dans-les-sieges-des-partis-politiques-un-agrement-nest-pas-egal-a-un-autre-geci/

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.