Guinafnews

Le FNDC livre son message et quitte les lieux

La délégation du FNDC a quitté avant la fin de la rencontre. Mais son porte-parole à ce rendez-vous Mamadou Billo Bah, a livré un message clair et net.

Lisez

« La Coordination Nationale du FNDC est résolument engagée à contribuer à la mise en place d’un cadre permanent de dialogue regroupant des entités sociales et politiques qui ont des revendications sur la conduite de la transition.

La Coordination Nationale rappelle ses 5 revendications.

1. La création d’un cadre permanent de dialogue regroupant les forces vives de la nation conformément à l’article 77 de la charte de la transition et placé sous l’auspice d’un médiateur désigné par la communauté internationale

2- L’ouverture des procès sur les crimes de sang lors de la lutte contre le 3 mandat;

3- La publication de la liste nominative des membres du CNRD;

4- La déclaration des biens des membres du CNRD, du gouvernement et des responsables des institutions républicaines;

5- Le respect des droits de l’homme.

La Coordination Nationale du FNDC, tout en saluant la main tendue du gouvernement encourage les autorités de la transition à tout mettre en œuvre pour accepter la médiation ou la facilitation de la CEDEAO afin de donner corps au cadre de dialogue ainsi lui accorder plus de chance de réussite et de crédibilité, car le FNDC considère que le CNRD, le gouvernement, la société civile et les partis politiques sont tous des parties prenantes au dialogue.

La satisfaction de cette demande est un préalable à la participation effective du FNDC au cadre de dialogue.

La Coordination Nationale du FNDC invite le peuple de Guinée à rester mobilisé pour la réussite de la transition« .

La question que tout le monde se pose, suite au départ de sa délégation, est celle de savoir comment interpréter cette précipitation à quitter les lieux avant la fin de la rencontre. Est-ce pour une réunion de la coordination du mouvement en vue de la marche programmée jeudi prochain, 30 juin 2022 ?

Pour un commentateur, « le FNDC ne va organiser une manifestation que s’il constate que le gouvernement n’est pas réellement engagé à aller dans le sens d’une transition inclusive et juste. Pour le moment, seul le RPG a-e-c et ses alliés ont boudé la rencontre, pour des raisons justes. Mais si l’UFDG et l’UFR, chacun et ses alliés arrivent à faire le même constat, ce sera l’échec de la transition… une victoire des ‘escrocs sociopolitiques’ guinéens« .

 

Mamadou Alpha BAH

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.