Guinafnews
Votre pub ici 728

Le Procureur Aly Touré avoue qu’il n’a pas de preuves contre les prisonniers Kassory, Diané, Oyé Guilavogui, etc.

0

Le procureur spécial de la CRIEF, Aly Touré, a informé que la raison pour laquelle il s’oppose à la libération des dirigeants du RPG AEC, c’est « pour ne pas que ces personnes utilisent le terrain pour se soustraire des poursuites, pour ne pas que ces personnes utilisent le terrain pour effacer les preuves qui sont en train d’être colmatées par-ci, par-là« .

Après avoir rappelé, lors de l’émission “Comprendre l’Actualité” de la radio Sabari Fm, qu’il est « parquetier » et qu’il « soigne les intérêts de la société. Lorsque les magistrats instructeurs prennent une décision, c’est la loi qui dit, qu’en tant que procureur, j’ai un droit de recours devant les instances supérieures de toutes les décisions que les magistrats du siège entreprennent« , il a estimé que ce sont « des gens qui ont commis suffisamment d’infractions à caractère économique et financier dans notre pays, qui ont conduit les destinées de ce pays pendant un moment et qu’on se retrouve à ce niveau de développement très bas« .
Pour lui, « si ces personnes sont poursuivies, pour ne pas que ces personnes utilisent le terrain pour se soustraire des poursuites, pour ne pas que ces personnes utilisent le terrain pour effacer les preuves qui sont en train d’être colmatées par-ci, par-là. Pour ne pas que ces personnes fassent des pressions sur des éventuels témoins qui sont en liberté. Moi, j’estime que les magistrats doivent détenir ces personnes jusqu’à ce que la procédure commande qu’elles soient libérées. Donc, je ne m’occupe pas parce que je veux m’opposer. Je m’oppose pour le bien de la procédure, je m’oppose dans l’intérêt de la loi« .

Pourquoi détenir une personne en attendant de trouver des preuves ?

Pour un commentateur, « le Procureur Aly Touré vient de confirmer ce que les avocats des détenus du RPG AEC ont toujours dit. Quand il dit qu’il s’oppose à la libération sous le régime du contrôle judiciaire des Kassory, Diané et consorts, en attendant de trouver les preuves qui sont en train d’être colmatées par-ci, par-là, il faut se demander pourquoi ils les ont arrêté sans avoir ces preuves, donc c’est une arrestation abusive, ce sont des accusations non fondées, formulées par le Ministre Charles Wright, alors Procureur général près la Cour d’Appel de Conakry. Donc, ils n’ont qu’à les libérer de cette prison et les garder chez eux« .

Mamadou Alpha BAH

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies