Le procureur Mamadi Lazare Bauret vole au secours de Damaro Camara

0

Ce jeudi 27 avril, Francis Kova Zoumanigui président de la Chambre du jugement de la Cour de répression des infractions économiques et financières (Crief), a décerné un mandat d’amener contre Amadou Damaro Camara, ancien président de l’Assemblée nationale dissoute le 5 septembre 2021, lors de la prise du pouvoir par les forces spéciales du Colonel Mamadi Doumbouya.

Nombre d’observateurs s’interrogent sur la détermination du président Francis Kova Zoumanigui de vouloir juger coûte que coûte M. Damaro, sachant que celui-ci est hospitalisé depuis plusieurs mois à l’hôpital Sino-Guinéen. Pour l’un d’entre eux, « il s’est même déplacé à la prison pour prétendre aller juger M. Damaro… C’est du cinéma de mauvais goût que vous journalistes vous nous servez, alors que vous auriez dû analyser ce déplacement inutile. On aurait mieux compris si le président de la Chambre du jugement de la Crief s’était rendu à l’hôpital pour voir si l’accusé est en état pour répondre à sa convocation, et c’est ce que vous auriez dû dire plutôt qu’autres choses…« .

Accusé de « détournement de deniers publics, enrichissement illicite, blanchiment de capitaux, corruption dans le secteur public et privé, prise illégale d’intérêt« , l’ancien dauphin constitutionnel d’Alpha Condé et sa défense n’ont cessé de souligner que son état de santé est tel qu’il ne peut pas se présenter à la barre.

M. Francis Kova Zoumanigui président de la Crief.

Malgré cette situation, Francis Kova Zoumanigui a décerné un mandat d’amener qui dit notamment : « vu le refus de l’accusé de comparaître, nous décernons un mandat d’amener contre le nommé Amadou Damaro Camara et requérons tout dépositaire de la force publique auquel ce présent mandat sera exhibé, de prêter main forte pour son exécution à la maison centrale de Conakry ou tout autre endroit et conduire Monsieur Amadou Damaro Camara à la salle d’audience de ce jeudi 27 Avril et jours suivants en ce, conformément à la loi ».

Pour le procureur Mamadi Lazare Bauret, qui a quitté la salle après la pause, Amadou Damaro Camara n’a jamais refusé de se présenter à la barre. « Cette attitude du Procureur est à saluer. Si un huissier se présente à l’hôpital pour amener un malade, croyez-vous que les médecins vont l’accepter ? Si cet huissier trouve que des machine sont branchées sur le malade, qu’est-ce qu’il va faire… Le président de la Chambre du jugement de la Crief devrait avoir une meilleure jugeotte pour comprendre qu’un malade ne peut pas être sorti de l’hôpital pour aller au tribunal. Charles Wright s’était déplacé pour aller s’enquérir de l’état de santé de l’ex député de l’UFR, Saïkou Yaya Barry », estime un commentateur.

Comment cette situation va-t-elle être résolue ?

Brehim Ould MAHMOUD

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.