Guinafnews

Les facilitatrices invitent le trio et ses alliés à participer aux travaux de suivi du Cadre permanent

Les choses sérieuses pourraient maintenant commencer, car les chances sont fortes que les membres du Trio, leurs alliés et les forces sociales, qui ont boudé « les travaux du Cadre de dialogue dit inclusif, au cours duquel, comme l’a dit un acteurs des forces vives, les organisateurs ont soutenu que les rats et les éléphants pèsent le même poids« , prennent part.

Selon cet acteur, « nous avons vu le piège dans lequel le gouvernement et les participants voudraient que nous tombions. Nous irons à ce dialogue pour faire respecter le chronogramme. Nous irons pour soutenir toutes les actions allant dans ce sens ; nous proposerons les pistes pour faciliter les choses. Nos militants et sympathisants nous ont demandé de participer. La communauté internationale également. Nous n’avons pas prit part aux travaux du Cadre de dialogue qui s’est tenu du 24 novembre au 20 décembre 2022. A cette rencontre, comme vous le savez, tout était écrit d’avance. Il n’y a pas de résolutions, mais des recommandations. C’est maintenant que le travail de médiation de la Cedeao va commencer, avec une observation du G5-Guinée ».

Deux camps à l’ANAD

On apprend qu’à l’ANAD il y aurait deux camps. Celui qui tient à la participation au Cadre et un autre, de plus en plus minoritaire, qui souhaiterait rester dans le ‘camp du refus’. Même au sein de l’UFDG, certains cadres estiment que « c’est en participant que nous aurons les forces et arguments pour obtenir ce que nous voulons. Ces manifestations dans lesquelles le CNRD et son gouvernement nous invitent ne sont pas opportunes. Tout se règle autour de la table. Ce sont toujours nos militants et sympathisants qui sont les victimes des forces militaires et paramilitaires. En allant au dialogue, la Cedeao, les Nations-Unies, l’Union européenne, la France et les Etats-Unis, qui sont le G5-Guinée, nous aideront à trouver nos solutions pour l’organisation des élections inclusives et transparentes« .

Mamadou Alpha BAH

Des cadres de l’ANAD

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.