Guinafnews
Votre pub ici 728

L’OMS réunit des experts pour identifier de nouveaux agents pathogènes qui pourraient déclencher des pandémies

0

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) travaille à la compilation d’une liste actualisée des agents pathogènes prioritaires susceptibles de provoquer de futures épidémies ou pandémies, a annoncé lundi l’agence des Nations Unies. 

L’ OMS réunit plus de 300 scientifiques qui examineront les preuves de plus de 25 familles de virus et de bactéries, ainsi que la « maladie X », qui indique un agent pathogène inconnu qui pourrait provoquer une grave épidémie internationale.

Le processus a commencé vendredi et guidera les investissements mondiaux ainsi que la recherche et le développement (R&D), en particulier dans les vaccins, les tests et les traitements.

Indispensable pour une réponse rapide

La liste des agents pathogènes prioritaires a été publiée pour la première fois en 2017 et comprend le COVID-19, la maladie à virus Ebola , la fièvre de Lassa, le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS), le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), la fièvre de la vallée du Rift, le Zika et la « maladie X ».

« Cibler les agents pathogènes et les familles de virus prioritaires pour la recherche et le développement de contre-mesures est essentiel pour une réponse rapide et efficace aux épidémies et aux pandémies », a déclaré le Dr Michael Ryan, directeur exécutif du programme de gestion des urgences sanitaires de l’OMS.

« Sans des investissements importants en R&D avant la pandémie de COVID-19 , il n’aurait pas été possible de développer des vaccins sûrs et efficaces en un temps record », a-t-il ajouté.

Feuille de route pour la recherche
Les experts recommanderont une liste d’agents pathogènes prioritaires qui nécessitent des recherches et des investissements supplémentaires.

Le processus comprendra à la fois des critères scientifiques et de santé publique, ainsi que des critères liés à l’impact socio-économique, à l’accès et à l’équité.

Des feuilles de route de R&D seront élaborées pour les agents pathogènes identifiés comme prioritaires, exposant les lacunes dans les connaissances et les domaines de recherche.

Les spécifications souhaitées pour les vaccins, les traitements et les tests de diagnostic seront également déterminées, le cas échéant.

Des efforts seront également déployés pour cartographier, compiler et faciliter les essais cliniques afin de développer ces outils.

La liste révisée devrait être publiée au début de 2023.

 

In. https://news.un.org/en/story/2022/11/1130897

Photo de la Une :

© OMS/Otto Bakano  Un agent de santé s’entraîne dans un centre d’isolement à Bole Chefe, près d’Addis-Abeba, en Éthiopie.
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies