Guinafnews

Maitre Béa appelle à des poursuites contre les hommes en uniforme qui ont procédé à l’arrestation de Billo Bah du FNDC

Arrêté dans la soirée du samedi 21 janvier à Tombolia, Billo Bah, le responsable des antennes et de la mobilisation du Front national pour la défense de la constitution (FNDC) a été conduit dans les locaux de la Direction centrale des investigations judiciaires de la gendarmerie nationale (DCIJ-GN) à Kaloum. 

Selon Maitre Salifou Béavogui, son avocat, Billo Bah a reçu ‘’plusieurs coups de bottes avant d’être  déféré à la DCIJ-GN’’. Au lieu  d’une audition, l’activiste a été conduit à l’hôpital pour y être examiné par un médecin.

‘’Billo Bah est un activiste de la société civile qui était activement recherché depuis près de 7 mois. Il devrait être arrêté au même moment Foniké Mengué et Ibrahima Diallo. Il a vécu dans la terreur, la peur, la  clandestinité et l’angoisse. Le dossier qui le concerne était devant le juge d’intruction. Seul ce juge allait lancer un mandat d’arrêt contre lui ou une commission rogatoire à la gendarmerie ou à la police pour des actes bien précis’’, a-t-il fait savoir.

‘’Je suis entré en contact avec lui. Il m’a dit qu’il a été bien traité depuis son arrivée à la direction centrale des investigations judiciaires de la gendarmerie nationale. Mais qu’il ne peut pas se prêter à une enquête parce qu’il souffre énormément. Il a reçu plusieurs coups de bottes sur son bas ventre au niveau de ses côtes. Il a demandé à accéder à un médecin. Nous avons posé le problème, cela a été accepté. Donc, son propre médecin est venu l’ausculter’’, précise l’homme de droit.

Après son audition, Billo Bah conduit à la Maison centrale où il retrouvera ses compagnons Ibrahma Diallo et Oumar Sylla it Foniké Manguè.

Me Bea assure que depuis des années, ‘’nous nous battons pour le respect des procédures. Vous ne verrez nulle part dans code pénal qu’il est permis à un policier ou gendarme de donne des coups de poing ou de le brutaliser quelqu’un afin de l’amener’’.

Il demande au ministre de la Justice Alphonse Charles Wright d’ordonner ‘’l’ouverture d’une enquête contre les personnes qui ont arrêté mon client pour savoir comment il a été arrêté, par quelle unité, par quelle équipe. Il a été violenté. Nous demandons à ce que les personnes qui l’ont arrêté soient interpellées et jugées suite à la brutalité qu’ils ont faite à mon client’’

Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 662 78 58 57/Salimbalde91@gmail.com

In. https://www.visionguinee.info/maitre-bea-appelle-a-des-poursuites-contre-les-hommes-en-uniforme-qui-ont-procede-a-larrestation-de-billo-bah-du-fndc/

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.