Guinafnews

Médiation de la CEDEAO : le Forum des Forces Vives de la Nation est préoccupé.

COMMUNIQUÉ

 

Le Forum des Forces Sociales de Guinée (FFSG), malgré l’espoir suscité par l’arrivée du Médiateur de la CEDEAO Dr Thomas Boni Yayi avec un premier agenda mettant en avant une approche de rencontres structurées avec les différentes coalitions sociales et politiques du pays, reste très préoccupé par l’abandon dudit agenda au profit des approches de regroupements populaires adoptés sans succès par le CNRD depuis sa prise du pouvoir, il y a un an.

Au nom de sa cinquantaine d’organisations membres, le Forum des Forces Sociales de Guinée (FFSG), tout en manifestant sa reconnaissance à l’endroit du médiateur de la CEDEAO de l’avoir programmé dans son agenda prévisionnel à une rencontre d’échanges le mardi 23 août 2022 à 11h30, qui n’a malheureusement pas eu lieu, regrette la manifestation pour une énième fois de la peur et le manque de volonté du CNRD à ouvrir un dialogue franc et sincère avec les voix de contradiction républicaine et objective du pays conformément à la Charte de la Transition.

En conséquence, en respect pour l’Institution Sous Régionale (CEDEAO) et pour la personne du Médiateur, en sa qualité d’ancien Président de la République sœur du Benindécide, en lieu et place d’une rencontre populaire de répétition des erreurs passées pour des simples discours, de lui transmettre ses propositions pour un dialogue fructueux. Pour ce faire, le FFSG reste disponible pour des échanges directs et structurés sur ses propositions dans le cadre de la réussite de la transition.

En fin, le Forum des Forces Sociales de Guinée (FFSG), invite la Communauté Internationale à s’inscrire dans une logique de soutien à la réussite de la transition et non une approche de soumission au CNRD ou à toute autre forme d’agenda au détriment de l’intérêt supérieur du peuple de Guinée dans son droit au bien-être. Par la même occasion, le FFSG invite l’ensemble des acteurs sociopolitiques et les citoyens épris de paix et de justice, à rester mobilisés dans leur diversité pour faire face aux exigences et sacrifices nécessaires à la réussite de la transition par le retour à l’ordre constitutionnel.

« Pouvoir et souveraineté au peuple, qui est le seul dépositaire de la définition de son mode de gouvernance et du choix de ses dirigeants ». 

 

Pour la Coordination

 

Abdoul Sacko

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.