Guinafnews

Rafiou Sow : « les forces vives, notamment les partis politiques se préparent »

Président du PRP, une des formations politiques membre de l’Alliance nationale pour l’alternance et la démocratie (ANAD) Rafiou Sow assure que la classe politique ne compte pas rester indifférente face ce qu’il qualifie de confiscation du pouvoir et de refus du CNRD de mettre en place le cadre de dialogue sous la médiation de la CEDEAO. 

Il accuse le Comité national du rassemblement pour le développement (CNRD) d’avoir des intentions cachées. Pour lui, Colonel Doumbouya et ses camarades du CNRD et leur gouvernement et des membres du CNT « prétendent ne pas vouloir confisquer le pouvoir, qu’est ce qui les empêchent de mettre le cadre de dialogue souhaité par les forces vives de la nation (…) Nous avons toujours dit ce que nous voulons. Nous voulons un cadre de dialogue sincère, franc, accepté de tous et conduit par le médiateur désigné par la CEDEAO. Nous voulons être en face du CNRD autour de la table pour discuter de la transition. Voilà ce que nous exigeons depuis longtemps. Nous voulons prendre part à la gestion de la transition. On ne va pas s’asseoir pour qu’on nous amène à la dérive’’.

Rafiou Sow assure que face au refus de la junte de prendre en compte les préalables du quatuor, « les forces vives, notamment les partis politiques se préparent. Nous réfléchissons pour appeler à des manifestations. Depuis le début que nous n’avons pas manifesté pour donner au CNRD et au gouvernement toutes les chances. Ça fait plus de treize mois. On ne peut plus nous dire qu’on n’est pas de bonne foi’’. Poursuivant, il indique : « nous nous apprêtons pour voir dans quel cadre nous allons organiser des manifestations pacifiques pour attirer l’attention du CNRD, du gouvernement, l’opinion nationale et internationale. Puisque pour nous, les manifestations servent à cela pour que cette transition aille dans le sens souhaité« .

Le quatuor doit proposer un chronogramme 

Pour un analyste politique, « les manifestations, marches ou villes mortes, c’est bien. Mais ce que les gens veulent, c’est plus la proposition de chronogramme du quatuor. Une seule proposition de l’ANAD, de la CORED, du FNDC Politique et du RPG AEC peut suffire pour permettre à la médiation de suggérer le programme de transition. Nous venons de perdre 13 mois de gouvernance népotique du CNRD et de ses collaborateurs civils. Il est temps que ça change. Voyez comment nous avons perdu la CAN 2025 par leur faute. Mais celle de 2027 n’est plus à notre portée. Par contre, avec le retour à l’ordre constitutionnel, celle de 2029 est envisageable« .

 

Hamidou BAH

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.