Guinafnews

Sékou Koundouno annonce que le Colonel Doumbouya n’aura plus la chance de vivre en paix

« Des actions fortes et décisives seront déroulées dans les heures qui suivent afin de montrer à monsieur Doumbouya et à tous ceux qui l’accompagnent, que c’est la fin de ses heures dès après la transition Guinéenne » a annoncé Sékou Koundouno ce matin à l’émission ‘Mirador’ de FIM-FM, où il était l’un des invités.

Il a souligné qu’il « n’y aura plus de manifestations de rue. Nous avons tiré tous les enseignements nécessaires, les erreurs du passé, mais nous y travaillons depuis près d’une soixantaine de jours. Nous préparons des actions de rectification et de redressement de la transition. Au moment opportun, nous allons en découdre complètement avec la junte afin que le peuple de Guinée puisse connaître la prospérité et la stabilité. Quand je dis plus de manifestations, c’est des manifestations de ville morte ou celles d’actions citoyennes. Le jour où nous serons prêts à protester, la junte elle-même va exiger et demander le dialogue à notre place. Nous nous parlons quotidiennement, nous avons des réunions, à la fois des stratégies de concertation et d’orientation dans les perspectives. Et ça, nous le faisons au quotidien« .

Ajoutant que le Colonel Doumbouya « n’aura plus la chance de vivre en paix ; il n’aura pas la paix du cœur quand il va rendre le pouvoir au peuple de Guinée et qu’il passera le reste de sa vie dans les ennuis judiciaires, tant qu’il ne parvient pas à élucider et à identifier les responsables de ces cas d’homicide et de torture », il a indiqué « nous avons tout un tas d’élément, écrits, audios et vidéos attestant la responsabilité à la fois du ministre de la Défense nationale, Balla Samoura, Sadiba Coulibaly, Mory Condé, Dansa Kourouma, Colonel Mamadi Doumbouya. En tout état de cause, nous constatons de la panique, de la débandade, c’est un non événement pour nous. Il m’a été instruit de déployer l’artillerie lourde et les heures qui vont suivre, vous verrez des actions décisives dans ce sens« .

« C’est de la plaisanterie… »

Interrogé sur la plainte déposée à Paris par Le colonel Mamadi Doumbouya, le ministre Aboubacar Sidiki Camara,  le général Balla Samoura et le ministre Alphonse Charles Wright, le général Sadiba Koulibaly et le colonel Amara Camara, il estime que « c’est de la plaisanterie et de la comédie pure et simple. Nous constatons de la panique à bord. Depuis septembre dernier, nous avons porté plainte pour homicide volontaire et torture pour les personnes qui ont été tuées lors des manifestations lancées par le FNDC pour le retour rapide à l’ordre constitutionnel. Des citoyens ont été tués, leurs familles ont décidé de se constituer en partie civile (…) les jeunes gens qui ont subi des tortures au camp Alpha Yaya Diallo ont été reçus pas la médecine légale. Les rapports médicaux légaux ont été établis, il y a près de 4 mois. Au dossier, nous avons tout un tas d’éléments écrits, audios et vidéos attestant la responsabilité à la fois du général Idi Amine, de Balla Samoura, Sadiba Koulibaly, Mory Condé, Dansa Kourouma et du colonel Mamadi Doumbouya’’.

Pour un commentateur, « le FNDC fait bien d’annoncer d’autres stratégies pour affronter le pouvoir en place, qui se croit légitime pour diriger le pays avec beaucoup d’arrogance et de mépris surtout à l’endroit des véritables forces politiques et sociales. Espérons seulement que l’ANAD, le RPG AEC, le FNDC politique, le FFSG, etc., vont comprendre l’intérêt qu’il y a de participer aux travaux de suivi du chronogramme et d’application des recommandations du cadre de dialogue qu’ils ont boycotté. C’est en le faisant que la communauté internationale, principalement le G5 qui comprend la Cedeao, les Nations-Unies, l’Union européenne, la France et les Etats-Unis, va pouvoir jouer son rôle de médiateur ou d’observateurs. En réalité, out dépendra de Cellou Dalein et de son parti l’UFDG-« .

Brehim Ould MAHMOUD

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.