Guinafnews

« Tous les opportunistes ont quitté le RPG Arc-en-ciel. Ils étaient comme des abeilles autour du professeur Alpha Condé ».

Le Secrétaire général du RPG AEC a animé ce 31 décembre, au siège du part, l’Assemblée hebdomadaire. Lui qui avait mis sur le bac de touche, lorsqu’il avait osé suggérer que l’ex président ne brique pas un troisième mandat, mais soutienne plutôt le candidat du parti, a dit ses vérités aux militants.

Récupéré dans le courant du deuxième mandat, Salou Cissé fait partie des bâtisseurs du ‘Parti jaune’. Ce n’est pas pour rien qu’il était Secrétaire général adjoint du parti depuis de nombreuses années. Il a souligné aujourd’hui que « le RPG Arc-en-ciel n’a pas de clients. Nous n’avons que des militants convaincus. Ceux qui ont semé la graine du RPG l’ont fait avec la bénédiction de nos martyrs. Donc à chaque fois que nous nous retrouvons, il faut qu’on pense à eux et leur rendre un vibrant hommage. Nous devons glorifier ceux qui se sont réellement donnés pour le parti ».

Poursuivant, il a indiqué : ‘’Entre le moment où on exerçait le pouvoir et aujourd’hui, il y a une grande différence. Maintenant, ce sont les vrais propriétaires du RPG qui sont là. Les vrais militants sont au siège du RPG. Les autres sont partis. Tous les opportunistes ont quitté le RPG Arc-en-ciel. Ils étaient comme des abeilles autour du professeur Alpha Condé. Les vrais militants n’avaient pas le temps de s’approcher du palais à l’époque (…) Nous avons tiré beaucoup de leçons. Nos adversaires veulent la mort du RPG Arc-en-ciel, mais ils ne verront pas cela se produire. Nous allons veiller sur ce parti comme la prunelle de nos yeux. Donnons nous la mains pour que les choses avancent ».

Fautes d’Alpha Condé

Pour un analyste politique, « notre pays est en train de payer pour les fautes d’Alpha Condé. Ce Monsieur veut tout pour lui seul. C’est ce qui nous a mis dans cette situation où nous sommes en plein océan et le navire est en panne et risque de chavirer. Il aurait dû laisser le parti à ses pionniers, comme l’a fait son ancien compagnon de l’internationale socialiste le président nigérien Mamadou Issoufou qui, plutôt que de briguer un 3 ème mandat a préféré soutenir un candidat de son parti. La lutte des clans qu’il animée a produit ce coup d’État du Colonel Doumbouya. Aujourd’hui, les opportunistes de tous les camps supportent ce régime...Nul ne sait où nous allons. Ceux qui appellent à la formation d’un gouvernement d’union nationale devraient être écoutés« .

Mamadou Alpha BAH

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.