Guinafnews

Transition de 24 mois : la balle est dans le camp des chefs d’États de la CEDEAO

La présidence de la Commission de la CEDEAO a publié un communiqué hier (vendredi 21 octobre 2022) pour informer, que c’est à la conférence des Chefs d’États de l’organisation de décider de la date de commencement de mise en œuvre dudit chronogramme.

On sait que le Colonel Doumbouya a déclaré que celle-ci serait en janvier 2023, mais des commentateurs rappellent que « ces chronogrammes de 24 mois ont été adoptés suite à une demande de la junte malienne parrainée par le Président togolais Essozimna Faure Gnassingbé. On l’a adapté pour le Burkina et la Guinée. Donc celle de Guinée pourrait être de mai 2022, date de l’homologation du chronogramme de 36 mois. De toutes les façons, cette situation est arrivée par la faute du quatuor, qui aurait dû rencontrer les facilitatrices et leur proposer des solutions pour une transition de 24 mois, comme recommandé par la CEDEAO« .

I. S. BALDÉ

 

Lisez le communiqué de la CEDEAO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.