Guinafnews
Votre pub ici 728

Conakry a-t-elle choisi les sanctions de la CEDEAO à l’acceptation d’un chronogramme raisonnable ?

0

C’est la question que certains analystes posent, suite au discours tenu par le chef de la Diplomatie guinéenne, Morissanda Kouyaté à N’Zérékoré.

Devant des étudiants, M. Kouyaté a rappelé que « pendant que votre université manquait d’eau, d’électricité, de cahiers et tout, d’autres avaient détourné 100 milliards, 150 milliards, 200 milliards GNF. Ces vols et détournements des richesses du pays étaient doublés d’une violation flagrante de la Constitution, qui a fini dans la poubelle. C’est ce qui a révolté le peuple« . Pour lui, c’est ce qui a conduit « des patriotes, des jeunes guinéens qui ont dit qu’ils ne peuvent pas l’accepter« .

Il a fait constater que « la CEDEAO n’a rien pu faire. L’Union du fleuve Mano, l’Union africaine n’ont rien pu faire, les Nations unies non plus n’ont rien pu faire. Devant ça, il nous revient de nous prendre en charge. Des jeunes officiers se sont constitués en CNRD, à leur tête, le colonel Mamadi Doumbouya et ils ont décidé de changer le leadership du pays. Ils l’ont fait’’.

Poursuivant, Morissanda Kouyaté soutient que la Guinée n’est pas isolée. Exemple : « quand RFI dit le matin que la Guinée est isolée. Le soir, quand un paysan vient s’asseoir devant sa télévision, qu’il voit venir l’ambassadeur des Etats-Unis, l’ambassadeur de France, l’ambassadeur du Niger, l’ambassadeur de Corée, il se dit : ‘Mais attendez, on m’a dit que c’est fermé ? Mais ce n’est pas fermé’. Il sent que notre pays n’est pas isolé. Et je vous assure que la Guinée n’est pas isolée« .

Propos démagogiques et même mensongers

Un commentateur trouve que les propos de M. Kouyaté « sont démagogiques et même mensongers. La plus vieille Université de Guinée, Gamal Abdel Nasser, ici à Conakry, a-t-elle l’eau courante ou l’électricité ? N’Zérékoré vient à peine d’avoir le courant venant de la Côte d’Ivoire. Quand Sidya Touré a proposé cette solution en 1996, donc depuis bientôt trente (30) ans, n’a-t-on pas dit que c’est parce qu’il a des intérêts dedans ? Au lieu de travailler avec la CEDEAO, les Nations Unies, l’Union européenne, Morissanda et ses collègues vont du nationalisme bête, car de nos jours, on ne peut se passer de ses voisins, de la communauté internationale. Les ambassadeurs en poste à Conakry rencontrent les autorités guinéennes pour apaiser la situation, leur demander de dialoguer, c’est vous dire que ce ministre ment… de gros mensonges par ailleurs« .

En octobre 2020, si les forces spéciales avaient pris le pouvoir elles auraient été plus légitimes que le 5 septembre 2021. Ou le rendre au gagnant de l’élection, Cellou Dalein Diallo.

Pour sa part, un acteur sociopolitique conteste la version du Ministre Kouyaté sur les conditions de l’arrivée du CNRD au pouvoir. « Tout le monde sait que le FNDC originel, qui comprenait les forces sociales et les partis politiques comme l’UFDG de Cellou Dalein ou l’UFR de Sidya Touré avaient tout fait pour empêcher le coup d’État constitutionnel du 22 mars. Où étaient Colonel Doumbouya et ses camarades du CNRD, et lui-même Morissanda Kouyaté ? Ils étaient avec Alpha Condé et sa mouvance présidentielle. Le peuple s’est opposé à la dictature, mais les forces militaires (dont les forces spéciales du Colonel Doumbouya) et paramilitaires l’ont empêché de renverser le régime. Tout le monde sait que l’ANAD et son candidat Cellou Dalein Diallo avaient gagné la présidentielle. Si les membres du CNRD étaient des républicains, ils auraient dû, ce jour, à défaut de rendre le pouvoir au gagnant (Cellou) le prendre« .

Cet analyste estime que « contrairement au Mali, où les militaires ont composé avec les forces vives qui s’opposaient au régime en place, en Guinée, Colonel Doumbouya et ses camarades ont préféré écarter ces forces vives, républicaines et démocratiques, pour s’entourer de mains noires qui travaillaient avec Alpha Condé. Les difficultés actuelles du pays, c’est ça et rien d’autres. Ce gouvernement a échoué« .

 

Mamadou B. BAH (collaboration I. S. BALDÉ)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies