Guinafnews
Votre pub ici 728

Koundouno rappelle au Procureur général Wright que le FNDC l’a défendu

0

Suite à la sortie musclée du Procureur général Alphonse Charles Wright, de la Cour d’Appel de Conakry, un commentateur a estimé que le Magistrat « est en train de faire des menaces comme Sidy Souleymane Ndiaye. J’espère me tromper, mais ses déclarations au sujet des manifestations m’ont déçu« .

Devant la presse, le PG Wright a indiqué que « ce qui est déplorable, c’est la récupération politique et sociale qu’on veut faire de cette situation. Un dossier judiciaire qui est en cours avec toutes les exigences, que les gens cherchent désespérément à faire un lien avec ce qui est fait par rapport à tous les crimes antérieurs. Mais ce que je vais dire ce matin j’ai reçu la famille de la victime (…). Ils ont été clairs par rapport à leur position. Ils veulent que justice soit faite pour le repos de l’âme de leur enfant. Nous avons pris des engagements par rapport à ça. La famille nous a dit qu’elle n’est associée ni de près, ni de loin au communiqué passé par le FNDC, mais aussi d’autres groupes politiques qui visent à faire un déroulé d’un programme funèbre« .
Poursuivant, le le PG Wright a souligné qu’il voudrait « rappeler une chose, l’on ne peut pas, en lieu et place de la famille, procéder à une récupération politique ou sociale. Cette procédure judiciaire n’a pas besoin de tumulte. Elle n’a besoin que de sérénité. C’est pourquoi je dis qu’on soit ministre de la sécurité, qu’on soit ministre de la réconciliation nationale quelle que soit la position qu’on représente au sein de l’appareil d’État, lorsqu’une procédure est judiciaire, il revient aux autorités judiciaires seules de procéder à des communications« .

Il a menacé qu’en « cas de trouble à l’ordre public, toutes les personnes qui ont lancé des appels à cette manifestation j’ai donné des instructions fermes sans ambages quelle que soit la personne, elles seront poursuivies et arrêtées, déférées conformément à la loi (…) Vous ne pouvez pas en lieu et place de la famille pousser les gens dans la rue »

Les actions du FNDC n’ont pas commencé aujourd’hui

Commentant les propos du PG Wright, Sékou Koundouno, responsable des stratégies du FNDC a jugé : « à notre connaissance monsieur Charles Wright n’est pas le porte-parole de la famille Diallo. Le FNDC est une organisation citoyenne résolument engagé au respect des valeurs et principes, nous avons une responsabilité sociétale qui dépasse même l’entendement de nos frontières (…) Toutes questions liées à l’injustice, nous sommes au-devant de la scène afin que l’impunité puisse être dans notre pays un sacerdoce. C’est pourquoi, à notre niveau, dès les premières heures, nous avons pris notre responsabilité à aller vers la famille et à nous engager à mettre la pression sur les autorités pour que plus jamais dans notre pays on ne connaisse plus dans le maintien d’ordre des cas de mort« . Pour Koundouno, il faut dire « tout simplement au procureur général que les actions du FNDC n’ont pas commencé aujourd’hui. Nous n’avons pas besoin de récupération sociale parce que nous nous battons dans ce sens depuis longtemps. Nous lui disons tout de même que quand il était juge auprès du Tribunal de première instance de Dixinn, nous avons été la première organisation à prendre sa défense parce qu’il était intimidé et menacé dans sa sécurité« .
Avec le report de l’inhumation du jeune Thierno Mamadou Diallo, il y a lieu de se demander si ce ne sont pas les autorités guinéennes qui sont en train de politiser cette affaire sociale. Certains estiment même que le défunt pourrait être enterré ailleurs qu’au cimétière de Bambeto.

Mamadou Alpha BAH

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies