Guinafnews

A quel jeu et pour qui joue Dr. Dansa Kourouma ?

Invité à l’émission ‘’Débat Africain’’ de RFI dimanche dernier, 3 juillet, Dr. Dansa Kourouma, président du Conseil national de la transition (CNT), a informé que la rédaction de la nouvelle Constitution a déjà commencé. Hier, il a publié les noms des membres du Comité de rédaction.
Il a expliqué à cette occasion qu’ils ont « rencontré les sages, les religieux, les acteurs politiques, les syndicats, pour dire que notre part de contribution c’est d’écrire une Constitution qui tienne compte des réalités du pays », et qu’il ne sera pas question de toiletter la Constitution, « mais d’écrire une nouvelle Constitution« .
Pour Dansa Kourouma, le CNT est « un parlement transitoire ; donc notre rôle c’est d’écrire des textes qui sont en phase avec les réalités du pays et les aspirations de la population« . Il a indiqué que « le CNT a quasiment un consensus sur la modalité d’élaboration de la nouvelle constitution. Et nous avons mobilisé aussi de l’expertise internationale parce que les partenaires comme l’OIF et les Nations-Unies ont mobilisé des experts pour appuyer le travail du CNT dans l’élaboration de la nouvelle Constitution« .
Le président du CNT, nommé par décret du Président de la transition, Colonel Mamadi Doumbouya a ajouté que « dans les universités aussi nous avons mobilisé des experts universitaires guinéens qui sont en train aussi d’apporter leur contribution. Aujourd’hui nous avons déjà commencé à drafter les grandes articulations de la nouvelle constitution« .

Il raconte des balivernes…

A quel jeu et pour qui joue Dr. Dansa Kourouma ?

Mais pour un acteur des forces vives, « sans doute, Dansa Kourouma et ceux qui conseillent le CNRD ont déjà une Constitution qu’ils voudront nous imposer plus tard. Il raconte des balivernes… À notre niveau, nous qui sommes les seuls à pouvoir revendiquer le manteau de représentants des populations, contrairement à eux qui sont choisis majoritairement par les militaires du CNRD, qui contrôlent le pays illégitimement, nous n’avons pas été consultés. Ces gens doivent cesser de se jouer de nos intelligences. Dansa n’est pas expert en droit pour parler avec arrogance de la rédaction de la Constitution et non de la réécriture de celle de 2010 qu’Alpha Condé a violée et remplacée. Dansa était du CNT qui avait rédigé cette Constitution de 2010, avec la participation de Juristes dont certains sont des constitutionalistes, des spécialistes. Alors pourquoi ne pas améliorer cette Loi fondamentale de 2010 ou celle de Sékou Touré de 1958 ?« .
Selon un analyste politique, « la médiation de la CEDEAO va changer tous ces plans que ces gens ont concoctés… Au Mali, Colonel Assimi Goïta a été obligé de collaborer avec la CEDEAO. Croyez-vous que la Guinée a les moyens de dire non ? N’oubliez pas que derrière cette CEDEAO, il y a la France, les États-Unis, l’Union européenne et les Nations-Unies, tout comme l’Union africaine. La Guinée est déjà en crise sociopolitique et socioéconomique. Si des sanctions sont adoptées contre elle, ça va être compliqué… Colonel Doumbouya doit le comprendre. Rien ne peut résister à la colère du peuple« .

 

Mamadou Alpha BAH

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.