Guinafnews
Votre pub ici 728

Manifestation du FNDC : « les Juges doivent oser estimer la responsabilité du gouvernement »

0

Au lendemain de la manifestation « pacifique et citoyenne’ » d’hier ( jeudi 28 juillet 2022 ) Ibrahima Diallo, Responsable des opérations du FNDC, a indiqué, dans le cadre de l’émission ‘Mirador’ de FIM FM a parlé du bilan des affrontements.
Ainsi, il a informé : « Nous déplorons un mort. Une personne qui a été atteinte par balle hier à Hamdallaye (Ratoma). Je précise que la personne était dans une cour et la balle l’a trouvé là donc le corps se trouve à l’instant à Ignace Deen. Nous avons contacté le collectif d’avocats qui est en train de se battre pour que les autorités acceptent l’autopsie du corps« .
Ce qui a fait dire à un commentateur « qu’il faudrait bien que l’on sache comment une personne qui n’est pas sur les lieux de la manifestation peut être tuée par des balles des forces d’intervention. C’est anormal que les forces policières et de gendarmerie du gouvernement fassent usage de leurs armes« .
M. Diallo a souligné qu’il y a eu « plusieurs personnes blessées par balles dont une femme et ces personnes sont actuellement alitées dans des différentes cliniques dont je me réserve pour le moment de donner l’identité pour des raisons de sécurité de ces personnes. Il y a également 102 personnes arrêtées pour le moment injustement par les forces de défense et de sécurité seulement dans la journée d’hier « .
Cadre de dialogue
Poursuivant, il déploré le fait que « le CNRD puisse refuser d’accéder aux revendications des citoyens en ouvrant un cadre de dialogue conformément à l’article 77 de la charte de la transition. La manifestation n’arrange personne, c’est vrai. Le FNDC a toujours dit que la manifestation constitue son dernier recours. Après avoir tenté toutes les voix de recours sans suite, le FNDC se trouve dans l’obligation d’organiser des manifestations pacifiques et citoyennes pour exiger le retour à l’ordre constitutionnel. Ce que nous déplorons par contre, parce qu’hier je crois que vos reporters étaient sur le terrain, des journalistes ont fait des articles. Nous enregistrons 23 personnes parmi les arrêtés qui ont été conduits au camp Alpha Yaya Diallo et je crois que les articles de presse font foi« .
Il a précisé que : « selon nos informations, ces 23 personnes-là ont été traitées de façon inhumaine toute la nuit d’hier. Et à noter également qu’il y a eu des contre manifestants qui étaient visibles aux côtés des policiers et qui appuyaient la police également pour faire face aux citoyens. Et ensuite, il faut noter aussi que certains se rendent coupables même actuellement des tentatives de destruction des biens privés des citoyens notamment des boutiques et magasins, ce que nous déplorons. Les vidéos sont en train de circuler sur les réseaux sociaux. Nous déplorons toute cette situation. Nous aurions souhaité qu’en réponse à l’appel à la manifestation du FNDC que les autorités proposent la voix du dialogue et de la concertation conformément à l’article 77 de la charte de la transition pour que toutes les forces vives de la nation et le CNRD se retrouvent autour de la table pour définir les termes de la transition et que les autorités posent des actes qui apaisent dans l’intérêt supérieur de la nation »,
Pour un commentateur, « les procureurs qui vont faire arrêter des citoyens devraient estimer la responsabilité des autorités dans les affrontements. Car si le gouvernement et le CNRD avaient accepté de respecter l’article 77 de la Charte de la transition on en serait probablement pas aux affrontements. Il faudrait bien que les avocats du FDNC soulèvent cette problématique. Disons-le clairement, les Juges doivent oser estimer la responsabilité du gouvernement« .

 

Mamadou Alpha BAH

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies