Guinafnews
Votre pub ici 728

Ah ma Guinée, j’ai comme l’impression que tu ressembles à un gros morceau de viande découvert par un chèvre loin des chiens ».

0

La Guinée, un pays paradisiaque par ses ressources mais agenouillé dans sa gestion. Ah MA GUINÉE, j’ai comme l’impression que tu ressembles à un gros morceau de viande découvert par un chèvre loin des chiens.

Tout d’abord, voici un pays arrogé des meilleures ressources du sol et du sous-sol, mais toujours parmi les plus pauvres, les plus corrompus avec la complicité et la participation de tous ses fils. Dieu libérez nous pardon. Ensuite, voici un pays très riche en patrimoine culturel et historique, mais toujours parmi les pauvres en nombre de visites touristiques. Regardez nos voisins tout près qui font rentrer des milliers de dollars uniquement grâce à des visites touristiques. Pourquoi pas nous ? Un pays culturellement intéressant et très riche comme le nôtre n’a toujours pas un musée national représentatif et digne d’un musée national. Faites un tour au Musée de Sandarvalia, vous comprendrez que même le minimum qui puisse nous permettre de valoriser notre patrimoine historique est à terre. En plus, voici un pays où tout est subjectivement discuté, où tout est pris au sérieux sauf l’essentiel.

Qu’est-ce que j’appelle ESSENTIEL, poser les vraies questions sur le table et en débattre avec honnêteté et franchise pour trouver une solution fiable et réaliste. Car, pour profiter de nos richesses et développer ce magnifique pays, nous devons accepter de se dire la vérité, d’assumer notre passé afin d’avoir une ressource humaine prête à servir loyalement ce pays et non se servir ou servir un groupe d’individus. Parce que Wallahi nous méritons mieux et nous ne méritons ce que nous vivons maintenant.

Autrement dit, l’idée selon laquelle tel citoyen ou tel autre citoyen est plus guinéen que tel doit cesser dès maintenant. L’idée selon laquelle tel citoyen ou tel autre citoyen aime ou n’aime pas ce pays doit cesser. Car, dans le processus de développement d’un pays, nous aurons certainement des frustrés ou des mécontents. Mais, il revient aux autorités de mettre la barre très haut et de savoir pourquoi certains sont frustrés ou mécontents et qu’est-ce qu’il faut pour remédier à cet état de fait. Une bonne #communication serait mieux à ce niveau. Sachez bien que lorsqu’on gouverne un pays, ne considérez pas les frustrés comme vos ennemis ou les ennemis de l’Etat, vous devez plutôt les approcher pour connaître la source de leur frustration.

PRENDRE DE LA HAUTEUR DANS LES SITUATIONS CRITIQUES.

Pour finir, nous le savons tous que le Guinéen est docteur dans la démagogie ko #Itananbé, dans l’accusation sans preuve, dans la diffamation, dans le mensonge ou dans les préjugés et dans la facilité. Mais jamais il n’est docteur en auto-évaluation, autocritique, en bon travailleur pour sa nation. Il est temps de changer nos comportements et se projeter vers un avenir meilleur. Je me demande vraiment hein, comment pouvons-nous espérer au décollage socio-économique dans l’indiscipline totale des uns et des autres, dans la mauvaise foi, dans la haine viscérale et incurable, dans la malhonnêteté, dans l’ingratitude ? Ensemble soignons nos maladies pour une Guinée émergente et prospère.

 

Oumar DIANE,

Activiste Socio-Educatif

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies