Guinafnews
Votre pub ici 728

« Le CNRD n’a ni l’ambition de mener une transition inclusive, courte et objective encore moins celle de changer les vielles pratiques de corruption et de dilapidation des ressources publiques ».

0

Absent de la Guinée depuis la prise du pouvoir par le Colonel Mamadi Doumbouya, Algassimou Porédaka Diallo, membre du FNDC, se prononce sur l’actualité sociale et politique en Guinée.

Dans cet entretien, l’enfant de Porédaka déclare que Guinée s’illustre de nouveau et de la pire des manières dans les assassinats politiques, les violations des libertés publiques et l’usage des armes à feu contre la population. Algassimou est formel, « le CNRD n’a aucune volonté de conduire une transition inclusive et apaisée ».

Actualité sociopolitique guinéenne

L’actualité sociopolitique de notre pays est assez triste avec des informations faisant état de personnes injustement assassinées, arrêtées ou encore torturées dans des garnisons militaires. Ce sont là des pratiques injustes, graves et totalement contraires à ce que le Colonel Doumbouya avait promis aux Guinéens au lendemain du 05 septembre 2021. Malheureusement, les violations des droits humains, les pratiques d’exclusion et de corruption n’ont pas tardé à refaire surface sous le magistère du CNRD. Pourtant, on nous avait promis que la justice allait être la boussole de cette transition. Aujourd’hui, avec toutes ces personnes injustement assassinées par les Forces de Défense et de Sécurité, ces leaders politiques et sociaux illégalement privés de leurs libertés, ces centaines de jeunes arrêtés et torturés, ces procès expéditifs et politiquement instrumentalisés, ces leaders politiques et sociaux contraints à l’exil, je me demande qu’est ce qui a changé dans les pratiques entre les régimes du RPG et du CNRD.

Notre pays est encore sous les projecteurs des médias et des organisations internationales de défense des droits humains. La partie toxique du CNRD a remporté la bataille interne qui opposait les faucons et les colombes de la junte. La Guinée s’illustre de nouveau et de la pire des manières dans les assassinats politiques, les violations des libertés publiques et l’usage des armes à feu contre une certaine catégorie de la population durant les démonstrations sociales. C’est scandaleux. L’expulsion de Cellou Dalein Diallo et de Sydia Touré de leur domicile, la destruction de la maison du premier alors que le dossier était pendant devant la justice, l’incarcération sans procès des responsables du RPG et les kidnappings répétés des leaders du FNDC sont des preuves éloquentes que la junte militaire dirigée par des officiers issus de la même ethnie sont des preuves éloquentes que le CNRD ambitionne de gérer la transition sans inclusion et compte se maintenir au pouvoir pour longtemps.

Gestion du CNRD

Elle est catastrophique. Personnellement, dès que j’ai obtenu des informations sur les identités des personnes qui rôdaient autour du Palais au lendemain de ce qui a été appelé Coup d’Etat mais qui n’était en réalité qu’une passation de pouvoir entre Alpha Condé et certains des officiers militaires qui exécutaient ses ordres de répression sauvage contre ses détracteurs, j’ai compris qu’aucun espoir n’était permis de voir les pratiques injustes s’arrêter sous l’ère CNRD. Les nominations ethniques, le recyclage des anciens criminels et prédateurs des deniers publics, le copinage au sommet de l’Etat, la destruction de toute logique administrative dans le choix des personnes nommées aux fonctions clés de l’administration publique, le limogeage des Ministres de la Justice, le choix d’une marionnette à la tête du CNT, l’organisation de mamaya en lieu et place de concertations nationales, la manipulation de l’appareil judiciaire et la récupération au sein du CNRD de tous les démarcheurs politiques et sociaux, le refus de rendre publique la liste des membres du CNRD et d’exiger aux membres de la puissance publique de déclarer leurs biens… prouvent à suffisance que le CNRD n’a ni l’ambition de mener une transition inclusive, courte et objective encore moins celle de changer les vielles pratiques de corruption et de dilapidation des ressources publiques.

Un mot de la fin

Tout comme nous le faisons déjà au sein de la coordination nationale du FNDC, tous les citoyens guinéens qui aspirent à une Guinée juste, démocratique et unie doivent se lever pour combattre par tous les moyens légaux ce régime illégal et illégitime. L’heure n’est plus à l’observation et encore moins à la résignation. La seule façon de se débarrasser de ce qui nous divise et nous étouffe c’est de s’unir et se battre.

Interview réalisée par Al Hassan Djigué

(*) In. https://mosaiqueguinee.com/algassimou-diallo-la-seule-facon-de-se-debarrasser-de-ce-qui-nous-divise-et-nous-etouffe-cest-de-sunir-et-de-se-battre-interview/

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies