Guinafnews
Votre pub ici 728

Propagande de putschistes maliens et guinéens à Conakry

0

Des ministres maliens ont participé au Conseil de ministres de Guinée hier jeudi 5 aout à Conakry, sous la présidence du colonel Mamadi Doumbouya.
Le chef de la diplomatie malienne, Abdoulaye Diop s’est dit ‘’agréablement surpris par cette initiative du président de la transition guinéenne de nous convier à cette session spéciale du Conseil des ministres. Surpris, c’est vrai, mais cette action nous va droit au cœur (…) nous avons tous été très émus parce que ce geste est le témoignage aussi de l’engagement panafricain des président Doumbouya et Goïta qui sont les héritiers d’une tradition d’engagement panafricain depuis les présidents Kwame Nkrumah, Modibo Keita et Ahmed Sékou Touré. Aujourd’hui, ils sont là et ont un sens aigu de leur responsabilité (…) Etre convié dans un conseil des ministres, qui est l’instance suprême, le symbole la souveraineté d’un pays n’est pas un geste anodin. C’est d’abord un geste de confiance, d’union, d’unité mais aussi solidarité entre les deux pays. Nous sommes convaincus que les peuples malien et guinéen comprennent la portée de cet évènement« .

Après avoir indiqué que la présence de la délégation malienne à Conakry est une façon d’exprimer ‘’un message de profonde gratitude du président malien, du gouvernement mais aussi de l’ensemble de notre peuple à l’endroit du chef d’Etat guinéen et à l’ensemble de son gouvernement pour la solidarité infaillible dont le Mali a bénéficié suite aux sanctions inhumaines, illégales, injustes et illégitimes qui ont été imposées par la CEDEAO à notre pays« , le chef de la diplomatie malienne a souligné que « la Guinée a fait preuve d’une solidarité remarquable à notre endroit’’.

Aide militaire et chemin de fer

Selon Ousmane Gaoual Diallo, Ministre de l’Habitat et porte-parole du gouvernement guinéen, lors du Conseil des ministres, ‘’le président de la transition a mentionné avec force que la Guinée est aussi prête militairement à aider le Mali dans la défense et la sauvegarde de son intégrité territoriale« , et qu’il a « insisté que son frère Assimi Goïta et lui ont la volonté et que c’est à leurs ministres respectifs de matérialiser cette vision tout en saisissant l’occasion d’informer le conseil, que pour poursuivre les travaux déjà initiés, une mission se rendra à Bamako dans les meilleurs délais afin de nous apporter des solutions concrètes et réalisables (…) si le lancement des travaux des rails entre la Guinée et le Mali devrait être le seul bilan de nos deux transitions, on pourra un jour dire et même l’histoire retiendra que ça en valait la peine’’.

Après avoir qualifié cette rencontre de « propagande de putschistes maliens et guinéens à Conakry« , un commentateur estime que « ces gens rêvent. Aucun de nos deux pays n’a les moyens de réaliser des routes sans aide internationale. Ils sont sous embargo de la Communauté internationale. Sans le retour à l’ordre constitutionnel, il n’y aura pas de financements, y compris de la Chine, de la Russie, de la Turquie. Dans ce monde, il est important de suivre les directives américaines, de l’Union européenne. Les finances et la technologie, ils ont le contrôle là-dessus. Si Doumbouya veut envoyer ses forces de répression au Mali, tant mieux pour le peuple de Guinée. Mais en a-t-il les moyens matériels et financiers ? »

Ce commentateur rappelle que « les colons français, dans les années 20, parlaient du chemin de fer Conakry -Bobo Dioulasso (Burkina Faso). L’ex président Alpha Condé en avait également parlé. Il faut souhaiter que la CEDEAO commence à travailler sur des projets économiques comme la réalisation de chemin de fer sur les corridors Abidjan – Niamey, en passant par Ouagadougou, Dakar – Bamako -Yamoussoukro – Abidjan, Conakry – Bamako, Ouaga, Accra et Lomé, etc… Là on saura mesurer l’importance de cette CEDEAO, qui ne s’occupe que d’élections truquées en faveur de pouvoirs non légitimes. Il faut que ça change« .

 

Mamadou B. BAH (collaboration B. O. MAHMOUD)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies