Guinafnews
Votre pub ici 728

« Il nous faut coopérer avec la communauté internationale. Et, la clé passe nécessairement par un accord avec la CEDEAO ».

0

Sur sa page Facebook, hier, Amadou Oury Bah, président du parti Union des démocrates pour la renaissance de la Guinée (UDRG) a expliqué son rapprochement avec Colonel Doumbouya et son éloignement des forces vives qui demandent une transition raisonnable. Et chez africaguinee (*), il recommande la collaboration avec la CEDEAO.

Sur sa page, Bah Oury écrit :«j’ai eu une conversation avec le président de la transition, le colonel Mamadi Doumbouya. Nous nous sommes promis que chacun là où il est, doit œuvrer pour que la transition réussisse. En tant qu’homme politique, je fais ma part pas pour quelqu’un, mais pour mon pays. Parce que je sais que si cette transition échoue, nous échouons tous. Le pays risque d’en sortir en lambeau.
«Il y a aussi une prise de conscience sur les dangers qui nous guettent. J’ai l’impression que la classe politique guinéenne fait fi des dangers qui guettent la Guinée. On fait comme si cette transition, c’est uniquement la durée. Or la sous-région ouest-africaine est en feu. Ce qui s’est passé ailleurs peut venir ici. Et si nous échouons, on ne parlera plus d’une présidence. On se retrouvera dans la même situation que d’autres Etats »,
Mais chez africaguinee.com (*), Bah Oury semble inviter les nouvelles autorités à collaborer avec la CEDEAO. Il estime que : « si on pose le diagnostic, à partir de ce moment-là, on peut les cerner et apporter des réponses adaptées en fonction de l’intérêt national et en fonction de ce qui est possible d’être fait à l’heure actuelle« , en soulignant que « le principe de subsidiarité fait que les autres organisations continentale et mondiale seront assujetties à la décision de la CEDEAO. Donc, il nous faut coopérer avec la communauté internationale. Et, la clé de la coopération internationale passe nécessairement par un accord avec la CEDEAO« .
Insistant qu’il « faut aller dans ce sens« , le président de l’UDRG indique que « si ceci est obtenu, cela ouvre des perspectives de commencer l’opérationnalisation des grands chantiers de la transition. Parce que là aussi, nous avons besoin de la coopération technique et financière de la communauté internationale« .
L’homme politique, ancien ministre de la Réconciliation du gouvernement dirigé par Ahmed Tidiane Souaré (du 19 mai au 24 décembre 2008), renversé les heures qui ont suivi le décès du Général Lansana Conté, par le coup d’Etat du capitaine Moussa Dadis Camara et son CNDD, a-t-il un discours contre l’Opposition, principalement Cellou Dalein Diallo, et un autre pour se faire une bonne place auprès de l’aile du CNRD favorable aux solutions de la CEDEAO ? Certains le croient et vont jusqu’à dire que c’est lui que le Colonel Doumbouya et le CNRD devraient choisir comme prochain Premier ministre.

Khady THIAM (Collaboration I. S. BALDÉ)

(*) https://africaguinee.com/articles/2022/08/07/comment-sortir-de-la-crise-des-recommandations-utiles-pour-la-junte

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies