Guinafnews
Votre pub ici 728

Dr Kpogomou prévient le Cnrd: «Devant la bombe du peuple…» (*)

0

Dans cette première partie d’une grande interview, le leader de l’Union démocratique pour le renouveau et le progrès (UDRP) dénonce la dissolution du FNDC. Edouard Zoutomou Kpogomou estime qu’à travers cette « décision contreproductive », le CNRD s’est privé d’un interlocuteur de taille de cette transition. L’acteur politique membre de l’ANAD  invite le chef de la junte militaire, colonel Mamadi Doumbouya, à tenir compte des revendications de la classe politique en instaurant un véritable cadre de dialogue.

Afriquotidien.com: Comment réagissez-vous à la dissolution du Fndc ?

 Dr Edouard Zoutomou Kpogomou: Le Fndc est un état d’esprit, un rassemblement des citoyens qui servent une cause déterminée. C’est comme une religion tant qu’elle a des adeptes vous ne pouvez pas la détruire parce que c’est dans la tête, dans les croyances. Nous pensons que cette mesure est contreproductive parce que le CNRD s’est privé d’un interlocuteur de taille. Il faut quand même souligner qu’il y a une coïncidence très gênante entre les révélations que le Fndc a commencé à faire sur la gestion de la transition dont des cas de détournements des deniers publics et l’achat des biens immobiliers pour de gens qui avaient 3 millions Gnf par mois et 9 sacs de riz. Si cela s’avérait cela veut dire que nous sommes dans grosse arnaque. Nous sommes en train de nous enliser et nous pensons que le Fndc a toute sa place dans cette phase de la gestion de la transition.

Comment sortir de cette situation ?

On n’avait même pas besoin d’être où nous en sommes. Dès le départ quand la classe politique s’est retrouvée pour faire des propositions, on savait que dans une période de transition personne n’a la légitimité, il vaut mieux qu’on gère par consensus. Cela suppose la mise en place d’un cadre réel de dialogue pour discuter. La deuxième chose, nous pensons que le Cnrd doit être plus transparent. Vous ne pouvez pas demander aux gens d’être transparents alors que vous-mêmes vous ne faites pas preuve de transparence dans votre gestion. Nous demandons que le CNRD arrête la persécution des voix dissonantes, la démocratie c’est la contradiction. (…) On a l’impression que les priorités sont complétement déplacées. Et si on continue sur cet aspect, la transition va perdurer.

On a l’impression que cela s’inscrit dans la stratégie du CNRD  à l’heure actuelle. Il appartient au colonel Mamadi Doumbouya de faire table rase de tout ce qui est en train de se passer et de mettre un cadre de dialogue inclusif. Quand on a le pouvoir on se sent fort, mais il y a l’après pouvoir. Donald Trump était l’homme le plus fort du monde, mais aujourd’hui, il est en train d’être inquiété aux Etats unis.  Nous disons au colonel que la bombe du peuple est une bombe devant laquelle ne peut résister aucune puissance militaire. Nous voulons qu’il prenne cela comme conseil et qu’il mette en place le cadre qu’il a sollicité afin que la transition puisse réussir. C’est notre souhait.

 

Réalisée par Abdoul Malick Diallo

(*) In. https://afriquotidien.com/dr-kpogomou-previent-le-cnrd-devant-la-bombe-du-peuple/

NB: (la seconde partie de cette interview qui sera publiée tard portera sur le bilan du Cnrd, la médiation de la Cedeao, le soutien d’une puissance étrangère à la junte)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies