Guinafnews
Votre pub ici 728

Bogola Haba critique la médiation de la CEDEAO, mais ne déplore pas la répression

0

Dans un texte qu’il a affiché sur son compte Facebook et qu’il nous a fait parvenir, Bogola Haba, fondateur du Front national de défense de la transition (FNDT), dénonce la médiation de la CEDEAO. 

Lisez son message et notre commentaire

Annonce inattendue des manifestations à Conakry pendant le séjour de mission de la Cedeao à Conakry et décision déléguée d’arrêt des manifestations sur l’axe Le Prince par décision du président en exercice de la Cedeao depuis Bissau. Voici la médiation internationale tant réclamée par les opposants.

Par le communiqué d’hier nuit des opposants aux reformes de la Transition Guinéenne, nous comprenons aisément maintenant d’où viennent les ressources et les ordres qui motivent les décisions de résistance au changement de nos amis opposants et le pourquoi ils insistaient pour une médiation Internationale de la CEDEAO.

Le Président Embaló demande à ses protégés d’arrêter la violence sur l’axe le Prince et l’ordre est suivi á la lettre alors que les appels de plusieurs compatriotes choqués par les images d’enfants sont restés sans effet malgré l’indifférence du grand Conakry qui a isolé complètement l’axe le Prince dans ce projet inopportun.

Chacun s’interrogeait effectivement du pourquoi de la « coïncidence » de l’appel á manifester des opposants á la Transition avec le départ de Conakry du Président de la Guinée Bissau. C’était il pour montrer au monde qu’il y a une crise en Guinée et justifier par là la nomination du médiateur Yayi Boni alors que rien n’était ?

Keamou Bogola Haba, Coordinateur National du FNDT, à sa sortie de prison, se jetant dans les bras de Cellou Dalein Diallo.

L’histoire nous édifiera. Faisons attention aux actes que nous posons « Pour » ou « Contre » la Nation. Aimons notre pays, gardons notre unité Nationale face aux reformes rudes et structurelles engagées pendant cette période transitoire gérée avec calme, discipline et rigueur par cette gouvernance militaire politiquement neutre et bien éclairée.

Maintenant qu’allons nous faire des conséquences de cette violence de 48h sur l’axe pendant que le pouvoir dans son entièreté est resté intact au palais des Nations et dans les casernes entre les mains de notre armée Républicaine et cela pour des années encore dont la durée réelle dépendra de notre discipline ? »

De l’ANAD au FNDT

Kéamou Bogola Haba, comme de nombreux acteurs des forces vives, au lendemain de la prise du pouvoir par le CNRD, est allé à la recherche des faveurs du nouveau pouvoir. Il a finalement créé le FNDT et, selon certaines sources, « il a commencé à bénéficier du soutien, à la fois pour placer certains de ses proches dans l’administration, obtenir des marchés de construction ou de réhabilitation d’édifices publics, depuis qu’il a quitté l’ANAD de Cellou Dalein Diallo pour se rapprocher de son ami Dansa Kourouma. En tout cas ce Monsieur est devenu un des plus fervents défenseurs de la junte. Voyez comment il traite le président en exercice de la CEDEAO. Ce n’est pas parce qu’il arrive facilement à joindre les deux bouts, contrairement à la quasi totalité des guinéens, qu’il doit se laisser aller comme cela. L’armée guinéenne, la gendarmerie et le police n’ont rien de républicains ».

Pour un analyste politique, « cette répression contre le FNDC et les populations de l’Axe feront mal à la Guinée. Doumbouya et ses camarades ont compliqué la situation. Dialoguer avec ses adversaires et même ses ennemis, n’a rien de compliqué. Les forces vives ont intérêt à proposer des solutions pour la formation d’un gouvernement d’union nationale et la mise en place d’un CNT représentatif du paysage sociopolitique« .

Si le FNDT de Kéamou Bogola Haba défend le CNRD du Colonel Doumbouya, le FNDC de Oumar Sylla, alias Foniké Manguè, travaille pour l’implantation d’un régime démocratique et pacifique en Guinée.

Ibrahima Sory BALDÉ

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies