Guinafnews
Votre pub ici 728

« Ce Paul Moussa cherche à faire parler de lui… il ne nous intéresse pas »

0

L’ancien directeur général de l’Office guinéen de publicité, Paul Moussa Diawara, a révélé vendredi dernier que l’ANAD (Alliance Nationale des Acteurs de Développement) ayant été dissoute à l’occasion de la naissance officielle du RPG AEC, par l’arrêté N°1540 en date du 22 mars 2012, du Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation. Se basant sur l’article 2 dudit arrêté, qui dispose : « La dissolution étant définitive, la dénomination, la devise, l’emblème et le sigle de ces partis politiques dissouts ne peuvent plus être utilisés par aucune formation politique déjà agréée ou en cours de création ».

Pour cet ancien allié de la mouvance présidentielle sous le magistère d’Alpha Condé, « dans cet ordre d’idée, l’ANAD étant dissoute, obsolète, n’ayant aucune existence juridique, matérielle et politique, ne bénéficiant d’aucune reconnaissance de l’État ainsi que de nombreux partis qui la composent, les autorités de la transition notamment le gouvernement devrait exclure la plate-forme politique du cadre de concertation en attendant que Cellou Dalein Diallo et ses sbires se mettent à jour, trouvent une nouvelle dénomination de coalition« .

A l’UFDG un conseiller de Cellou Dalein Diallo souligne que « ce Paul Moussa cherche à faire parler de lui… il ne nous intéresse pas. De toutes les façons, il a toujours été du côté de tenants du pouvoir. Sous Lansana Kouyaté, alors premier ministre, il a pu se faire caser à l’Ambassade de Guinée en Italie. Quand Alpha Condé est arrivé, il a pu se rapprocher de lui, après avoir tiré à bout portant sur le fondateur du RPG. C’est ainsi qu’il a été casé à l’OGP où il a été renvoyé pour malversations. Ses commentaires, c’est pour chercher les faveurs du CNRD et éviter la CRIEF« ,

De son côté un cadre de l’ANAD estime que « la lecture de Paul Moussa est fantaisiste. La seule ANAD qui est connue en Guinée et ailleurs à travers le monde, c’est l’Alliance nationale pour l’Alternance démocratique dirigée par Cellou Dalein Diallo. Le parti qui s’appelait Alliance Nationale des Acteurs de Développement est inconnu. C’est justement le genre du parti de Paul Moussa Diawara… reconnus officiellement, mais qui n’ont aucune existence réelle sur le terrain. Toujours remorqués par les grands… Ils empoisonnent le paysage politique, avec souvent des arguments ethnocentristes. Sans doute qu’il cherche moins un poste que l’indulgence du pouvoir pour échapper à la CRIEF. N’avait-il pas récemment recommandé la dissolution de tous les conseils communaux, en vantant le Colonel Doumbouya et le CNRD ? ».

Les arguments de Paul Moussa seront-ils considérés par les cercles du CNRD, dont la principale cible est l’UFDG de Cellou Dalein Diallo et ses alliés politiques ? « Pas sûr » estime un analyste politique qui explique : « la communauté internationale veut une transition inclusive et surtout des élections inclusives et transparentes. Donc avec Cellou Dalein, Sidya Touré, etc. Colonel Doumbouya et ses camarades n’ont pas les moyens d’empêcher cela car, ces leaders ne sont pas n’importe qui en Guinée. Cellou Dalein, c’est sûr qu’il a gagné les élections présidentielles de 2010 et 2020. S’il y a des élections libres, même avec une candidature du Colonel Doumbouya, il va les remporter dès le premier tour. Doumbouya et le CNRD, c’étaient des étoiles filantes. Ils ont suivi le mauvais exemple d’Assimi Goïta du Mali… ».

 

Ibrahima Sory BALDÉ

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies