Guinafnews
Votre pub ici 728

Cellou Dalein Diallo au Forum international des entreprises francophones

0

Le président de l’UFDG et de l’ANAD, Cellou Dalein Diallo a pris part ce mardi 15 novembre 2022 à l’hôtel King Fad Palace à Dakar aux côtés de Mme Victorine Ndeye, Ministre de la Microfinance, de l’Économie Sociale et Solidaire, M. Mbagnick Diop, Président du Mouvement des Entreprises du Sénégal (MEDS) et M. Jean Louis Blachier, Président du Groupement du Patronat Francophone (GPF) à la 3ème édition du Forum International des Entreprises Francophones (FIEF).

Également Vice-Président de l’International Libéral, Cellou Dalein Diallo  a été honoré à ce forum, pour présider la seconde table ronde dont le thème portait sur « L’INNOVATION : CLIMAT, ENERGIE ET ENVIRONNEMENT ».

Fort d’une riche expérience d’homme d’État, le Président Cellou Dalein Diallo a brillamment présenté le thème notamment les enjeux liés à l’industrialisation du continent africain (énergie, formation, emplois, environnement, assainissement du climat des affaires, …).

Par ailleurs, il a insisté sur la nécessité d’une volonté politique pour réussir le processus d’industrialisation de l’Afrique gage d’un développement socio-économique durable.

Migration et politique migratoire

Hier lundi, 14 novembre 2022, il avait reçu à une délégation de personnalités européennes à la Fondation Friedrich Nauman pour la Liberté (FNF), a porté sur la migration. Un phénomène qui continue à faire des victimes dans la Méditerranée.

Au sortir de l’entretien avec cette délégation de personnalités européennes composée de chercheurs, journalistes et des élus en mission au Sénégal, Cellou Dalein Diallo a fait un compte-rendu sur sa page Facebook.

« Nos échanges ont porté essentiellement sur la migration et les politiques migratoires en Europe et en Afrique de l’Ouest.

Dans mon allocution, j’ai essayé d’identifier les facteurs qui sont à l’origine des départs massifs des jeunes pour l’Europe et l’Amérique du Nord.

À cet égard, j’ai cité la pauvreté rurale aggravée par l’échec des politiques de développement rural, le chômage urbain provoqué par l’insuffisance des investissements notamment dans le secteur industriel.

A cela, j’ai ajouté l’absence de démocratie, la restriction des libertés fondamentales et les violations récurrentes des droits humains », a indiqué l’ancien Premier ministre guinéen ».

 

Mamadou S. Fadi DIALLO

source : cellcom UFDG

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies