Guinafnews

Cellou Dalein est arrivé à Johannesburg

Le leader de l’UFDG écrit : « Je suis heureux de prendre part à l’Assemblée Générale du Réseau Libéral Africain (RLA) qui se tient du 6 au 9 octobre 2022 à Johannesburg sous le thème : “Les solutions libérales africaines: Relever les défis de notre temps”.
Je vais pouvoir échanger pendant cette rencontre avec des responsables de partis politiques libéraux issus de plus de 30 pays du continent dont certains sont au pouvoir et d’autres dans l’opposition mais tous unis dans la promotion et la défense de la démocratie et de la liberté sur le continent.

Il sera rejoint par son Chargé de communication Aliou Goubhoye qui avait été empêché, dans un premier temps, de quitter le pays hier.

Etienne Soropogui ne sera pas au rendez-vous

Dans un communiqué, le Parti Nos Valeurs Communes « informe l’opinion nationale et internationale que sur invitation du Réseau Libéral Africain (ALN) en partenariat avec la Fondation Friedrich Nauman pour la liberté (FNF), le Président Étienne Soropogui a été convié à prendre part à l’assemblée générale du Réseau Libéral Africain (SSA) prévu pour se tenir à Johannesburg en Afrique du Sud du 6 au 9 octobre 2022.

Au visa de l’ordonnance No 400/CAB/DJI/TPI/D/2022 en date du 27 Septembre 2022 relative au placement sous contrôle judiciaire de M.Soropogui, ses conseils ont, en date du 29 Septembre 2022 introduit au cabinet du doyen des juges d’instruction du Tribunal de première instance de Dixinn une demande d’autorisation d’absence afin qu’il puisse prendre part à cette importante rencontre internationale.

Le Parti Nos valeurs communes regrette que cette demande d’autorisation de sortie du territoire national lui ait été purement et simplement refusée alors que rien ne justifiait un tel refus compte tenu de la personnalité du Président Soropogui, du motif de sa mise en examen et du contexte socio-politique qui a besoin plutôt de flexibilité et d’apaisement.

Notre formation Politique Nos Valeurs Communes dénonce énergiquement ces pratiques liberticides et tient à rassurer le peuple de Guinée que rien n’entamera son engagement et sa détermination à se battre pour la démocratie et l’Etat de droit en Guinée et à rester fidèle à ses valeurs ».

Mamadou Alpha BAH

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.