Guinafnews

Charles Wright : ‘’On ne peut pas poursuivre des organisateurs de la manifestation et oublier ceux ont porté atteinte à la vie’’

Dans une déclaration parue jeudi soir, le procureur général près la Cour d’appel de Conakry instruit les procureurs des tribunaux des premières instances de son ressort d’engager des poursuites judiciaires contre les organisateurs et tout manifestant à la manifestation du FNDC, ce jeudi 20 octobre.

Invité des Grandes Gueules, le ministre de la Justice et des droits de l’homme, a indiqué aujourd’hui (vendredi 21 octobre) qu’il n’est pas possible de poursuivre les organisateurs de la manifestation et laisser des personnes contre lesquelles, ‘’il y a des indices concordants laissant croire qu’ils ont porté atteinte à la vie’’.

Le procureur général Yamoussa Conté est-il allé vite en besogne ? A cette interrogation, Charles Wright répond : ‘’Moi, en tant que ministre de la Justice, je suis en avance sur l’information. A chaque fois que j’agis dans mes communiqués, j’apporte beaucoup plus d’informations claires que n’importe qui sur les questions de justice. Parce que j’ai une cellule de veille qui est directement placée sous ma responsabilité qui s’occupe de tout ce qui est question de violation des droits de l’homme, qui m’informe en temps réel. Ce ne sont pas les procureurs d’abord, j’ai ma propre cellule à l’interne’’.

Et de poursuivre : ‘’Lorsqu’il y a eu les trois cas de morts, à la minute, j’ai reçu à peu près 45 messages d’alerte. Ce n’est pas un procureur ou magistrat qui a fait cela. Le procureur général a bénéficié de la confiance du président de la transition. Personne ne doit être comme l’autre. Tout ce que je demande à mes procureurs, ne cherchez jamais à être comme moi, personne n’est parfait. Chaque fois que vous agissez, lorsqu’on vous écoute, on apprend à travers vous pour nous permettre de réajuster nos actions. C’est ce qu’on appelle le compromis positif et évolutif’’.

Le ministre de la Justice souligne que ‘’M. Yamoussa Conté vient de me remplacer. Il a un temps d’adaptation, mais il n’a pas droit à l’erreur. Parce que tous les procureurs généraux sont placés sous la responsabilité du ministre de la Justice. Ça veut dire que je les contrôle comme le lait sur le feu en termes de respect des droits de l’homme et de la loi’’.

« Je l’ai dit et répété, on ne peut en aucun cas laisser le principal et l’accessoire. On ne peut pas poursuivre ceux qui ont organisé une manifestation, qui sont interpellés parce qu’ils ont causé des dégâts et oublier ceux contre lesquels il y a des indices concordants laissant croire qu’ils ont porté atteinte à la vie’’, martèle le ministre de la Justice.

Djiwo BARRY, pour VisionGuinee.Info

In. https://www.visionguinee.info/charles-wright-on-ne-peut-pas-poursuivre-des-organisateurs-de-la-manifestation-et-oublier-ceux-ont-porte-atteinte-a-la-vie/

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.