Guinafnews

Dansa Kourouma exige de Mohamed Beavogui sa déclaration de politique générale

Ce mercredi matin s’est ouvert un atelier de formation des conseillers nationaux du Conseil national de la transition (CNT) et des assistants de commissions avec pour thème : « Comprendre le processus budgétaire afin de renforcer la transparence dans la gestion des finances publiques ».
À cette occasion, Dr Dansa Kourouma, Président du CNT a indiqué que « le CNT dans sa mission d’élaborer, examiner et adopter les textes législatifs dont les lois de finances, doit maîtriser le processus de préparation, d’examen, suivi et du contrôle du budget de l’Etat ». En présence de Moussa Cissé, Ministre du Budget, accompagné de différents cadres du pool économique, il a précisé que cette formation devrait permettre aux conseiller « d’être en mesure de répondre efficacement aux attentes des citoyens sur toutes les questions budgétaires« . Pour lui lui, « cet atelier vient donc à point nommé pour outiller les conseillers nationaux et leurs assistants dans cette maitrise du processus budgétaire afin de les permettre de jouer pleinement leur rôle dans le suivi de la gouvernance économique et financière« .
Dr. Dansa Kourouma a rappelé que « cette formation devrait être précédée par une autre rencontre plus importante. Je vous réitère et je vous charge une fois encore de transmettre à Monsieur le Premier ministre, chef du gouvernement, avec tout le respect dû à son rang, près de huit (8) mois après sa nomination, la représentation nationale, le peuple de Guinée attend toujours sa politique générale« .
Poursuivant, il a souligné que le CNT veut « savoir les grands axes stratégiques. Comment ce gouvernement compte transformer le quotidien des Guinéens ? Nous sommes pressés. C’est la troisième interpellation officielle de ma part. Je l’ai fait par courriers, je l’ai fait par rencontre. Aujourd’hui, je profite pour dire que c’est la dernière interpellation sur le sujet. Nous attendons avec exigence et insistance le discours de politique générale de son excellence monsieur le premier ministre« .
Pour sa part, le Ministre du Budget, Moussa Cissé, s’est dit convaincu qu’à « la fin de cet atelier, les participants seront en mesure, dans le cadre d’un dialogue participatif et inclusif, d’apporter une analyse objective sur les orientations de la politique budgétaire renforçant les préoccupations de nos concitoyens dans l’examen des lois de finances. De mieux comprendre le jargon et les concepts budgétaires couramment utilisés, mais aussi de connaître les différentes étapes du processus de préparation du budget et des rôles des différents acteurs. C’est aussi le lieux d’exploiter la documentation budgétaire qui vous est soumise, notamment les projets de loi de finances, le document de programmation budgétaire pluriannuel, les comptes rendus de l’exécution budgétaire »,
Pour un commentateur, « Colonel Doumbouya et ses camarades du CNRD vont probablement mettre de la pression sur le Premier ministre pour qu’il fasse cette déclaration. Et ce premier ministre fait face à la crise sociopolitique qui frappe le pays. Les membres du CNRD, surtout Colonel Doumbouya, le président de la transition, devraient retenir qu’eux seuls détiennent les clés de cet imbroglio, dont ils sont les responsables, avec une complicité d’acteurs des forces sociales (Dr. Dans Kourouma en premier) et politiques, qui se retrouvent dans le Forum dit pour ‘une transition apaisée » formé autour de Lansana Kouyaté, Faya Millimono, Ousmane Kaba et consorts ».

Khady THIAM

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.