Guinafnews
Votre pub ici 728

Dr. Fodé Oussou de l’UFDG explique le ‘concubinage’ entre l’ANAD, RPG et alliés, CORED et FNDC-politique

0

L’union circonstancielle des coalitions ANAD de Cellou Dalein Diallo, CORED de Mamadou Sylla, FNDC-Politique de Sidya Touré et Aliou Bah et du RPG AEC de l’ex président Alpha Condé est pratiquement une réalité. Elle a été facilitée par la gestion des nouvelles autorités du CNRD du colonel Mamadi Doumbouya. Elles ont été reçue en même temps par le Médiateur de la CEDEAO et ont décidé de renforcer leurs liens pour favoriser le retour à l’ordre constitutionnel.
Vendredi dernier, au Quartier général de l’UFDG, elles ont eu une séance de travail, au cours de laquelle, selon Dr. Fodé Oussou Fofana, Vice-président de l’UFDG, « nos quatre coalitions se sont retrouvées pour tirer les leçons de la rencontre d’hier (avec le Médiateur de la CEDEAO, ndlr) voir comment normaliser nos positions pour avoir un document commun que nous allons transmettre au médiateur. Parce qu’un dialogue se prépare (…) on a travaillé là-dessus et on a produit un document. Nous allons encore nous retrouver pour discuter, finaliser le document, le signer et le transmettre à qui de droit ».
Rappelant qu’ils ont « eu 3 heures de discussions avec le Médiateur et nous lui avons exposé nos problèmes. Et nous avons promis au président Yayi Boni que nous n’allons pas mettre à la place ce que nous avons arrêté« , Dr. Fodé Oussou a souligné que les quatre coalitions ont « à peu près les mêmes positions par rapport à ce cadre de dialogue parce qu’il ne faut pas oublier que s’il y a dialogue c’est parce qu’il y a problème« .

Restructuration du CNT

Invité à l’émission ‘Mirador’ de FIM FM dans l’émission d’aujourd’hui (lundi 29 août 2022, il a notamment souligné : « nous avons demandé à ce qu’on se retrouve avec les Forces Vives de la Nation autour de la table et dialoguer. Ça n’a pas été fait. Deuxièmement, l’élaboration unilatérale de la ‘’Charte de la Transition’’, la violation répétée et délibérée de ‘’la Charte de la Transition’’, la désignation autoritaire des membres du Conseil National de la Transition (CNT), la volonté du ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation MATD) de vouloir organiser les élections, la confiscation sans base légale des maisons des leaders politiques, l’arrestation et la séquestration des leaders des partis politiques, la violation répétée des libertés, l’interdiction des manifestations… »
Pour Fodé Oussou Fofana, « le FNDC n’est pas dissout ; on ne peut pas dissoudre le FNDC parce que c’est un état d’esprit. Nous demandons que l’arrêté qui a dissout le FNDC soit rapporté (…) La libération des prisonniers politiques, de la Société Civile et tous ceux qui ont été arrêtés lors des manifestations de Conakry et à l’intérieur du pays. Ensuite il faut arrêter le harcèlement judiciaire contre les leaders des partis politiques et ceux de la Société Civile, restituer les maisons confisquées par la force et en dehors des procédures judiciaires, l’annulation de la décision de suspension des manifestations, restructurer le CNT… »
Pour un analyste politique, « la restructuration du CNT est nécessaire, tout comme la formation d’un gouvernement d’union nationale, parce que nous sommes en transition. C’est un consensus qu’il faut. Ce ne devrait pas être Doumbouya, le CNRD et leurs partisans d’un côté et leurs adversaires de l’autre. Prenez adversaires ici comme ceux qui veulent une meilleure gouvernance, le respect de la Charte, un retour à l’ordre constitutionnel… car, si le CNRD le faisait, cette crise ne se serait pas installée ici« .

Mamadou Alpha BAH

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies