Guinafnews

Guinée : « La stratégie de confiscation du pouvoir est en marche… » (Sékou Koundouno)

Le principe de l’égalité des citoyens devant la loi est l’un des piliers de l’État de droit. Mais en Guinée, tous les citoyens ne sont pas égaux ; il y en a qui sont « plus égaux que d’autres ». Selon qu’on soit soutien de la nébuleuse CNRD, leader d’opinion, membre de la société civile ou membre d’un parti politique de l’opposition, l’on est traité différemment devant la loi. Quand l’un s’appelle Mamadou Sylla et l’autre Dr Fodé Oussou Fofana et qu’ils ont été placés sous contrôle judiciaire, la loi s’applique différemment.

Le doyen des juges d’instruction du Tribunal de Première Instance de Dixinn avait autorisé El hadj Mamadou Sylla et Dr Fodé Oussou Fofana à se rendre à l’étranger pour des soins ou contrôles médicaux. Par un arrêt du 17 janvier 2023, la deuxième chambre du contrôle de l’instruction de la Cour d’appel a annulé les autorisations accordées aux deux hommes politiques. Voilà l’autre visage inhumain de la justice guinéenne.

Mamadou Sylla, qui s’est rapproché du CNRD, n’a pas eu le même traitement que le vice-président de l’UFDG de Cellou Dalein Diallo, contraint à l’exil.

Mais en dépit de cette décision, la junte militaire s’est arrangée à faire voyager Elhadj Mamadou Sylla alors que Dr Fodé Oussou Fofana avait été bloqué à l’aéroport international Ahmed-Sékou- Touré. Ceux qui pensent que cette junte militaire est arrivée au pouvoir pour rétablir l’ordre constitutionnel vont sûrement déchanter. La stratégie de confiscation du pouvoir est en marche avec à la clé l’élimination de l’espace politique et la persécution des acteurs politiques et de la société civile qui ne sont pas accommodants.

Il est temps que les patriotes guinéens se réveillent pour barrer la route à ce régime putschiste.

 

SEKOU KOUNDOUNO

RESPONSABLE DES STRATÉGIES ET PLANIFICATION DU FNDC

MEMBRE DU RÉSEAU AFRIKKI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.