Guinafnews
Votre pub ici 728

GUINEE : Le CNRD, de l’espoir au désenchantement des guinéens (Par Maître Saliou Bobo Taran DIALLO)

0

L’irruption du CNRD dans la vie politique guinéenne depuis septembre 2021 avait suscité un grand espoir. Depuis lors, les actes posés par le CNRD sont inspirés de haines et de règlements de compte. De par la logique de ce contexte général, ces actes perdent totalement leur légitimité et la notion du champ du domaine de l’Etat se trouve décrié.
Les principes d’intangibilité, d’inaliénabilité et d’imprescriptibilité caractérisent la gestion des domaines de l’Etat, mais l’arbitraire et le flou juridique de l’action gouvernementale portent gravement atteinte au droit de propriété en Guinée.
Aujourd’hui, le CNRD crée une insécurité juridique sans précédent. Aucune personne n’est à l’abri de l’arbitraire du prince et de la junte de Conakry. Or, le domaine de l’Etat n’est pas plus sacré que le droit de propriété. Désormais, l’Etat d’exception est devenu un moyen de revanche entre fils des anciens dignitaires et les adversaires politiques de leurs parents. La violation de la propriété privée par l’Etat est devenue une banalité ahurissante qui fait de la Guinée une anomalie juridique persistante dans la sous-région africaine.

Les juristes et certains politiciens se laissent emballer pour se faire embarquer par chaque autocrate qui, au pouvoir, ne se retient pas pour commettre les actes les plus regrettables du moment. La CRIEF, institution politique et partisane, est chargée par le CNRD de persécuter et de disqualifier les grands rivaux politiques.
La énième citation à comparaitre de Cellou Dalein DIALLO le 13/06/2022 dans le dossier forgé et intitulé « Air Guinée » en est une illustration puisqu’une élection présidentielle est un passage impératif pour le retour à l’ordre constitutionnel en Guinée. Le CNRD doit quitter ses œillères et s’engager sur un chemin autrement plus acceptable et juste.
La junte du CNRD doit se réhabiliter suite aux admonestations de ces diverses références nationales et internationale à savoir, la société civile, les formations politiques guinéennes, la CEDEAO, UA, UE, USA et l’ONU. Mieux vaut tard que jamais.

 

Maître Saliou Bobo Taran DIALLO

Docteur en Droit
Avocat au Barreau de Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies