JUSTICE ET TRANSITION EN GUINÉE : ALPHONSE CHARLES WRIGHT, LE FOSSOYEUR DE LA SÉPARATION DES POUVOIRS.

0

Le malheur pour notre pays, c’est d’avoir eu, en cette période difficile et cruciale pour notre jeune démocratie, des ministres incompétents, suffisants, méprisants et arrogants, prêts à tout sacrifier sur l’autel de l’argent et de leurs ambitions démesurées.

S’il existait un Nobel de l’égo surdimensionné corrélé à une sécheresse intellectuelle, Charles Wright en serait le premier récipiendaire tant la vacuité de sa rhétorique défie toute concurrence.

Monsieur Alphonse Charles Wright, le drame de votre gestion, c’est d’esquiver et d’oblitérer le fond des sujets pour vous répandre en invectives à défaut d’éléments objectifs.

Pris de panique et secoué par la résilience de Cellou Dalein Diallo à l’endroit de qui les hommages se multiplient à l’étranger alors même que vos acolytes s’emploient à le calomnier et à le briser, mais en vain, vous en êtes désormais réduits à vouloir torpiller la réputation des collaborateurs les plus loyaux du futur président guinéen.

Parmi eux, figure un homme dont l’intégrité ne fait guère débat: Dr. Fodé Oussou Fofana. Son seul tort: opposer une résistance farouche aux dérives autoritaires, hier sous Alpha Condé, aujourd’hui sous Mamadi Doumbouya, tout en affichant une fidélité à toute épreuve au Président de l’UFDG.

Du fait de votre arrogance et des injustices que vous semez, Fodé Oussou Fofana risque de perdre un œil mais ne demeure pas moins digne dans cette épreuve que vous lui imposez délibérément et arbitrairement. Comme si cela ne vous suffisait pas, il vous faut, par pur cynisme, ajouter une couche supplémentaire en écorchant son nom. Vanité des vanités !

Dr. Fodé Oussou Fofana empêché par le gouvernement du CNRD d’aller à son rendez-vous médical.

Comme d’habitude, vous n’avez d’autres recours que vos armes de prédilection : le mensonge, la calomnie, la haine et les invectives .

Nous ne nous rabaisserons jamais au même niveau moral que vous et ne répondrons pas aux invectives par des invectives car nous respectons le peuple de Guinée.

Au nom de ce respect et par pudeur pour les souffrances qu’il endure en cette période de transition, nous nous focaliserons sur l’essentiel.

De quoi s’agit-il au fond?

Il s’agit d’un ministre incapable de résoudre les problèmes élémentaires de son département et qui se mue en donneur de leçons de démocratie et de paix alors qu’il appartient à un gouvernement issu d’un putsch et donc, illégal et illégitime, qui attise la haine et méprise ses adversaires politiques sur fond de confiscation de pouvoir et des libertés fondamentales.

Il s’agit d’un Ministre de l’injustice qui garantit l’impunité aux criminels récidivistes responsables des répressions sanglantes à l’occasion des manifestations des pro démocrates. Ce régime erratique prône une chose et fait exactement le contraire. Ils sont prêts à parler de dialogue et de paix alors que leur appareil répressif est toujours prompt à faire des orphelins, des veuves, des détenus politiques etc….

Monsieur le ministre, cette tournée inopportune au relent de campagne électorale à l’intérieur du pays est une preuve éloquente de votre incapacité notoire à apporter des solutions fiables, rapides et permanentes aux maux qui assaillent notre système judiciaire.

Il sied de rappeler à l’opinion qu’elle intervient quatre mois seulement après une tournée nationale organisée par le gouvernement, laquelle a permis aux ministres de rester un mois en dehors de Conakry pour, disait-on, recueillir les problèmes dans les collectivités déconcentrées.
Loin d’être dupe, l’opinion avait pris bonne note de cette campagne électorale déguisée.

Le discours de Kankan est ignominieux et indigne d’un gouvernement qui veut faire de la refondation et de la rectification institutionnelle sa priorité tout en s’extirpant des erreurs du passé.
En agissant comme acteur politique et en réunissant du monde, vous venez donc de lever officiellement les interdictions de manifester imposées aux guinéens depuis le coup d’état du 5 septembre 2021.

Mais pire, vous venez de commettre une forfaiture que la postérité retiendra: celle d’avoir enterré la séparation des pouvoirs en faisant ouvertement campagne pour le Chef de la junte.

En faisant le choix de calomnier Docteur Fodé Oussou Fofana , victime d’une injustice flagrante en raison de ses convictions, son affiliation politique, sa loyauté à Cellou Dalein Diallo et son engagement sans relâche pour la démocratie, vous démontrez une fois de plus que votre gouvernance ne peut prospérer que dans l’arrogance, le mensonge, la calomnie et l’humiliation.

Veillez à ce que la vanité du pouvoir ne vous rende pas aveugle.

SOULEYMANE SOUZA KONATE,


MEMBRE DU CONSEIL POLITIQUE DE L’UFDG
ET CONSEILLER CHARGÉ DE COMMUNICATION DE CELLOU DALEIN DIALLO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.