Guinafnews

Kalémodou Yansané recadre Mory Condé sur le cas des maires : ‘’Tant qu’ils ne sont remplacés, leur mandat continue’’

Selon visionguinee (*), plusieurs conseillers communaux ont été récemment débarqués par le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation (MATD) avant l’expiration de leur mandat. Kalémodou Yansané a dénoncé, samedi 7 janvier 2023, cette démarche de Mory Condé et informé que le Vice-président Fodé Oussou n’est pas présent.

Selon lui, « notre vice-président docteur Fodé Oussou Fofana n’a pas pu être là aujourd’hui. Parce qu’il a passé une mauvaise nuit. Il a eu une grande tension oculaire, qui l’a empêché d’être là aujourd’hui. Il a été autorisé par la justice de prendre son avion pour répondre à un rendez-vous médical à Paris. Mais, malheureusement, il a été empêché ». Il a ensuite expliqué que le MATD n’a pas droit de débarquer des élus locaux avant la fin de leur mandat, en soutenant : « J’estime que tant qu’ils ne sont remplacés, leur mandat continue. Il vaut mieux laisser une personne élue même si son délai glisse un peu que de prendre quelqu’un qui n’a jamais été élu ».

Pour Kalémodou Yansané, ‘’lorsque vous êtes maire ou conseiller communal, quand votre mandat arrive à échéance, c’est à l’Etat de renouveler votre mandat avant votre échéance (…) Si l’échéance arrive, vous devez continuer votre mandat jusqu’à ce qu’il y ait de nouvelles élections pour que vous puissiez au moins bénéficier d’une certaine légitimité parce que vous être élu. Mais si on dit votre mandat est terminé, on vous enlève et on met des gens qui n’ont jamais été élus, je ne sais pas quelle est la légitimité des autres’’, poursuit ce vice-président de l’UFDG.

À sa prise de parole, Cellou Baldé, ancien député uninominal de Labé et Responsable des Fédérations UFDG du parti, a déclaré : « Nous savons que l’année 2022 n’a pas été facile pour nous. Nous avons été bâillonnés à l’UFDG, notre président contraint à l’exil. Beaucoup de personnes séquestrées et mises sous contrôle judiciaire. Nos collaborateurs sont mis en prison ; mais cela ne nous ébranle point. La lutte va continuer les élections seront organisées et l’UFDG sera à la magistrature suprême avec Elhadj Cellou Dalein Diallo comme président de la République”.

Ancien détenu politique du régime d’Alpha Condé et mis sous contrôle judiciaire par celui du Colonel Doumbouya, Cellou Baldé ajoute : “C’est également le lieu et le moment  de féliciter nos différents vice-présidents qui, en dépit de toutes les menaces, continuent de garder le cap, d’animer le parti et rassurer les militants à la base”.

Khady THIAM

In. https://www.visionguinee.info/kalemodou-yansane-recadre-mory-conde-sur-le-cas-des-maires-tant-quils-ne-sont-remplaces-leur-mandat-continue/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.