Guinafnews

La Cour Pénale Internationale (CPI) est disposée à accompagner les familles des victimes du régime d’Alpha Condé

Déclaration de l’IRDED relative aux enquêtes des crimes de sang du régime de M. Alpha CONDE

Le contexte socio-politique depuis l’arrivée au pouvoir du CNRD a changé la dynamique face à l’inaction du régime antérieur concernant les crimes de sang. Il y a eu la mise en place d’une commission d’enquête mixte composée à la fois des gendarmes et de la police. Une série de réunions a été organisée qui a abouti à la détermination d’une méthode de travail.

Désormais, les auditions des familles des victimes vont commencer dès la première semaine du mois de janvier 2023. Une priorité sera accordée aux dossiers dont il existe suffisamment des éléments de preuves pour l’identification des présumés auteurs des crimes d’assassinat pendant le régime de M. Alpha CONDE.

Des garanties ont été données par la commission d’enquête et M. le Procureur de la République près du Tribunal de Première Instance de Dixinn quant à la volonté et la détermination de veiller à l’aboutissement des enquêtes en cours. Dès lors, toutes les familles des victimes sont invitées à collaborer afin de donner une chance aux enquêteurs de faire aboutir leur recherche des éléments de preuves pour traduire non seulement les auteurs des crimes mais aussi les commanditaires, y compris M. Alpha CONDE.

Par ailleurs, la Cour Pénale Internationale (CPI) est disposée à accompagner les familles des victimes pour l’aboutissement des enquêtes et de l’organisation d’un procès éventuel. IRDED est disposé à apporter son soutien à toutes les familles des victimes pour les permettre d’obtenir justice.

Au-delà des cas d’assassinat, les victimes de coups et blessures sont aussi concernées. Elles doivent participer aux auditions. Cela va permettre de trouver des moyens pour leur venir en aide comme la loi le prévoit dans des telles circonstances. À ce stade de la procédure, le Procureur de la République près du Tribunal de Première Instance de Dixinn tient à l’aboutissement des enquêtes. Nous allons apporter notre assistance aux familles des victimes dans ce sens. En cas de défaillance, nous en tirerons les conséquences de droit.

Donc, IRDED interpelle le Président de la République et le Ministre de la Justice afin qu’ils apportent leur soutien aux parquets concernés pour diligenter rapidement des enquêtes sérieuses et faire traduire en justice tous les auteurs des assassinats de nos concitoyens sans aucune obstruction. L’instauration de la démocratie et l’Etat de droit exigent des actes courageux et forts pour assurer la primauté du droit. IRDED attend du Président de la République un soutien clair pour permettre la vérité et la justice de triompher.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.