Guinafnews

« La Guinée n’avancera jamais sans un rêve collectif de ses filles et fils » (B. Sow)

C’est parti pour une nouvelle année, c’est parti pour des nouvelles espérances, des nouvelles initiatives, des nouvelles actions avec pour seul objectif, l’amélioration du notre bien-être personnel et collectif.

C’est parti pour une nouvelle année avec des ambitions, des résolutions, d’espoirs, des incertitudes, des rêves. Comme disent les autres, Dieu est au commande. Nous implorons ainsi, sa grâce pour concrétiser ces ambitions, ces résolutions, ces espoirs, nous l’implorons dis-je, pour transformer nos incertitudes en certitudes, nos rêves en réalités.

C’est parti pour une nouvelle année qui coïncide pour notre pays à un virage très périlleux. La responsabilité de chacun dont particulièrement, ceux qui tiennent la direction du bus dans lequel tous les guinéens sont embarqués, est engagée. Toute distraction, toute inattention, toute négligence de leur part, va immanquablement, précipiter le bus au fond du précipice.

Un pays engagé dans une transition, c’est comme un conducteur qui s’engage dans un giratoire/carrefour. Il a l’obligation d’attention, de vigilance, de concentration, de responsabilité, de promptitude, de réactivité tout en ayant le sens du sang froid. L’objectif étant de pouvoir sortir du giratoire sans se mettre en danger d’une part, et sans mettre la vie de ses passagers et les autres usages de la route en péril.

Être dans un giratoire/ carrefour, c’est également, avoir la possibilité de prendre plusieurs directions. Pour ne pas se tromper, s’égarer, il est important d’éviter de rater la bonne sortie qui mène à la direction de sa destination souhaitée. Rater la bonne sortie, c’est perdre du temps, d’énergie, de carburant et rater surtout, son important rendez-vous.

Pour la Guinée, il s’agit d’un rendez-vous avec son histoire, un éventuel échec de la transition actuelle, sera celui de tous les guinéens, indépendamment de leur origine ethnique et de leur sensibilité politique.
Il faut donc, que tout un chacun contribue à la bonne orientation de la boussole annoncée le 05 septembre 21 par le CNRD.

Que le CNRD de son côté, veuille accepter de ne pas figer la position de la boussole. Il doit faire en sorte qu’elle soit repositionnée à chaque fois que cela s’avérera nécessaire. L’important pour tout le monde, est que le bateau Guinée arrive à destination à la satisfaction de tout le monde au terme de sa périlleuse traversée qui va durer deux ans.

Que Dieu bénisse la Guinée, guide les pas de tous les guinéens en général et les acteurs politiques en particulier pour que le rêve d’une Guinée unie, solidaire, démocratique, le rêve d’une Guinée où il fait bon vivre, soit une réalité. La Guinée n’avancera jamais sans un rêve collectif de ses filles et fils et avec toujours, des ‘’vainqueurs’’ et des ‘’vaincus’’.

Bonne et heureuse année à toutes et à tous mes compatriotes vivants en Guinée et ailleurs, dans le monde.

Sow Boubacar,

Switzerland

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.