Guinafnews
Votre pub ici 728

Le détenu politique Ibrahima Diallo va mal et le CNRD se prépare à organiser un gangstérisme électoral

0

Coordinateur du mouvement TLP-Guinée et Responsable des opérations du FNDC, selon Me Salifou Béavogui, un de ses avocats, « Ibrahima Diallo est malade. Il est sur le point d’être évacué à l’hôpital. Il a un problème cardiaque ». 

L’avocat précise : « notre inquiétude ne fait que se confirmer du jour au lendemain. Ibrahima Diallo qui a résisté jusque-là vient d’avoir un malaise et il a des difficultés respiratoires. Il est à l’hôpital Ignace Deen pour des soins intensifs. Foniké lui continue de se tordre de douleurs… Vu la dégradation de leur état de santé, nous souhaitons que nos clients soient libérés ou jugés pour éviter le pire ».

Pour un commentateur, « jusqu’à présent notre Justice est dépendante de l’Exécutif. Si au moins ce pouvoir avait une certaine légitimité… mais ce n’est pas le cas actuellement en Guinée. Il faudrait que les magistrats aient le courage de dire la vérité, de faire appliquer les lois et règlement. Si notre pays a des problèmes sociopolitiques, c’est par la faute de ces magistrats, qui légalisent les actes des dictateurs. Le 3ème mandat d’Alpha Condé, c’est eux. En plus des magistrats, il y a les forces militaires et paramilitaires qui défendent et protègent ces dictateurs contre la volonté populaire ».

Les conditions de détention dans les prisons guinéennes rendent malades les personnes et les hôpitaux ne sont pas équipés pour les soins adéquats. Alors pourquoi ne pas mettre de l’avant le contrôle judiciaire, surtout que dans de nombreux cas, comme celui du défunt Loucény Camara, ancien Ministre et Député du ‘Parlement Covid’, élu dans la controverse le 22 mars 2020 ?.

Pour un dirigeant des forces vives, « le CNRD ne va pas faciliter la tâche à la classe politique. Ils feront tout pour empêcher le retour de Cellou Dalein, surtout avec le succès de ses tournées en Europe et aux États-Unis. Si les sanctions ne tombent contre les officiers militaires et paramilitaires de Guinée, les membres du gouvernement et ceux du CNT, ils vont imposer leurs lois. La Russie, la Turquie, l’Iran et même la Chine, que l’on dit être en voie de devenir la première puissance économique mondiale, ne résistent pas aux sanctions. Comment voulez-vous que notre pauvre Guinée aient les moyens de résister ?« .

 

Khady THIAM (collaboration M. A. BAH)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies