Guinafnews

Le FNDC renonce à sa manifestation du 23 juin (*)

Initialement prévue pour ce jeudi 23 juin dans le Grand Conakry, la marche citoyenne et pacifique du Front national pour la défense de la constitution (FNDC) n’aura finalement pas lieu. La décision de sursoir à la manifestation a été annoncée lors d’une conférence de presse animée mercredi au siège du mouvement à Ratoma.

Le FNDC a décidé d’observer une trêve d’une semaine afin de permettre au gouvernement de matérialiser sa volonté de dialoguer avec les forces vives de la nation. Passé le 30 juin, le mouvement anti-troisième mandat promet de renouveler son appel à manifester dans le but d’obtenir la satisfaction de ses “revendications légitimes”.

La marche du 23 juin tournait autour de cinq points de revendications dont l’ouverture d’un cadre de dialogue entre le CNRD, les acteurs politiques et de la société civile, conformément à l’article 77 de la charte de la transition, avec la facilitation de la CEDEAO, la fixation d’un délai raisonnable et consensuel de la transition au lieu des 36 mois imposés par le CNRD et qui ne reposent sur aucune base objective.

Sékou Koundouno et ses compagnons de lutte réclament à la junte également la publication de la liste nominative des membres du CNRD et la déclaration des biens des autorités de la transition ; le respect des droits de l’Homme et l’ouverture du procès des crimes de sang.

Lundi, lors d’une rencontre avec la presse au palais de la colombe, le Premier ministre Mohamed Béavogui a appelé ‘’toutes les forces vives de la nation autour de la table du dialogue”.

L’ancien diplomate onusien a mis l’occasion à profit pour annoncer qu’une invitation sera adressée par le ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation aux acteurs politiques et sociaux pour une rencontre dans le but de définir ensemble des modalités d’un ‘’véritable dialogue sans tabou, franc et inclusif’’.

‘’Nous mettrons à contribution la CEDEAO, l’UA et les Nations Unies. Nous nous appuierons également sur l’expérience du G5 en matière de suivi du dialogue”, a-t-il promis.

Dans une correspondance, le ministre de l’Administration du territoire Mory Condé a rappelé aux acteurs politiques que ‘’nous avons la responsabilité collective de réussir une transition apaisée qui passera par des espaces d’échanges constructifs que nous devrons animer pour aplanir les divergences, assurer la stabilité et la paix dans notre pays’’.

Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 662 78 58 57/salimbalde91@gmail.com 

 

(*) In. https://www.visionguinee.info/le-fndc-renonce-a-sa-manifestation-du-23-juin/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.